Choose your font:
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Login


 English 
 Français 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Database - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Description of this bibliographical database (AFAR website)
Currently 3059 records
YouTube channel (tutorial)

https://afar.info/id=46

Created on : 14 Jul 2003
Modified on : 01 Dec 2007

 Modify this record
Do not follow this link unless you know an editor’s password!


Share: Facebook logo   Tweeter logo   Hard

Bibliographical entry (without author) :

Does episiotomy prevent perineal trauma and pelvic floor relaxation? Online J. Curr. Clin. Trials 1992, 1 (document 10).

Author(s) :

Klein, M. et al.

Year of publication :

1992

URL(s) :

Résumé (français)  :

De 1988 à 1990, des femmes ont été placées de manière aléatoire dans deux groupes, le premier “restreint” (essayer d’éviter une épisiotomie) et le second “libéral” (essayer d’éviter une déchirure). La population se limitait à des parturientes à faible risque de plus de 34 semaines de gestation. (N = 1044) La randomisation était effectuée pendant la deuxième phase du travail. Au total, 359 primipares et 344 multipares ont été randomisées. Parmi celles-ci, seulement 32% des primipares et 48% des multipares ont accouché sans ocytocines, péridurale, ni forceps. L’étude avait 90% de chances de détecter une différence de 7% sur les périnées intacts parmi les primipares, et 15% de différences parmi les multipares, avec un dropout de 30%.
Aucun enfant des différents groupes n’a eu besoin de soins particuliers ni n’avait un score Apgar inférieur à 6 au bout de 5 minutes.

Le taux d’épisiotomies a été réduit d’un tiers dans le groupe restreint, aussi bien pour les primipares (57.2% au lieu de 81.4%) que pour les multipares (30.7% au lieu de 47.0%). Les raisons invoquées pour les épisiotomies dans le second groupe étaient l’anticipation d’une déchirure importante (40%), la détresse foetale (29%) et l’insuffisance d’extension du périnée (23%). Habitués à la pratique de routine de l’épisiotomie, et bien qu’ils aient affaire à une population de parturientes en bonne santé à faible risque, de nombreux médecins avaient des difficultés à ne pas faire d’épisiotomie dans le groupe restreint de cette étude.

Parmi les primipares, 52 (soit 14.5%) ont eu des déchirures dans le prolongement de l’épisiotomie, dont 46 du troisième ou quatrième degré, et 6 des déchirures de la partie supérieure du vagin. Une seule femme a eu une déchirure profonde spontanée. Parmi les multipares, 1.8% ont eu des déchirures de troisième ou quatrième degré dans le prolongement de l’épisiotomie, et aucune n’a eu une déchirure profonde spontanée.
Les mesures de périnéométrie electromyographique n’ont révélé aucune différence entre les groupes pour ce qui est du plancher pelvien, trois mois après l’accouchement. Les résultats dépendaient de la parité, de la taille du bébé, et du statut antepartum. L’épisiotomie était sans effet.

Aucune différence n’a été trouvée entre les groupes pour ce qui est d’un traumatisme vaginal antérieur, la douleur et la reprise des rapports sexuels, ni la satisfaction sexuelle des femmes.

L’incontinence urinaire s’est révélée plus fréquente chez les femmes primipares du groupe restreint (21.1% au lieu de 14.5%) et chez les primpares du groupe libéral (12.9% au lieu de 21.5%). [Ces résultats étant établis selon les groupes, que les femmes aient eu ou non une épisiotomie, il n’est pas certain qu’ils aient un rapport avec l’épisiotomie.]

Sur la base de cette étude, les auteurs préconisent l’abandon de la pratique libérale ou de routine de l’épisiotomie. Cette recommandation peut être mise en oeuvre seulement là où les accompagnants ont appris comment protéger le périnée. Cet apprentissage devrait être inclus à la formation et à la pratique. Pour commencer, certaines extractions instrumentales pourraient être accomplies sans épisiotomie, et les médecins devraient aussi être formés à de telles pratiques.

[Résumé tiré de Goer, H. Obstetric Myths Versus Research Realities: A Guide to the Medical Literature. Westport: Bergin & Garvey, 1995: 283]

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Comments :

Argument (français) :

L’épisiotomie ne protège pas le plancher pelvien.

Argument (English):

Argumento (português):

Keywords :

➡ episiotomy ; perineal/vaginal tears ; dyspareunia

Author of this record :

Bernard Bel — 14 Jul 2003

Discussion (display all languages)
 
➡ Only identified users



 I have read the guidelines of discussions and I accept all terms (read guidelines)

barre

New expert query --- New simple query

Creating new record --- Importing records

User management --- Dump database --- Contact

bar

This database is managed by Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliated with Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
It is fed by the voluntary contributions of persons interested in the sharing of scientific data.
If you agree with this project, you can support us in several ways:
(1) contributing to this database if you have a minimum training in documentation
(2) or financially supporting AFAR (see below)
(3) or joining the AFAR (or another society affiliated with CIANE).
Sign in or create an account to follow changes or become an editor.
Contact afar.association(arobase)gmail.com for more information.

Valid CSS! Valid HTML!
Donating to AFAR (click “Faire un don”) will help us to maintain and develop sites and public
databases towards the support of parents and caregivers’ informed decisions with respect to childbirth