Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3059 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1013

Créée le : 16 Nov 2004
Modifiée le : 01 Nov 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

The scandal of poor epidemiological research. Editorial. The British Medical Journal 2004;329:868-869.

Auteur·e(s) :

von Elm, E., Egger, M.

Année de publication :

2004

URL(s) :

http://bmj.bmjjournals.com/cgi/content/full/329/74…
https://doi.org/10.1136/bmj.329.7471.868

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Something surely must be wrong with epidemiology when the new editors of a leading journal in the field entitle their inaugural offering, “Epidemiology—is it time to call it a day?“1 Observational epidemiology has not had a good press in recent years. Conflicting results from epidemiological studies of the risks of daily life, such as coffee, hair dye, or hormones, are frequently and eagerly reported in the popular press, providing a constant source of anxiety for the public. In many cases deeply held beliefs, given credibility by numerous observational studies over long periods of time, are challenged only when contradicted by randomised trials. In the most recent example, a Cochrane review of randomised trials shows that antioxidant vitamins do not prevent gastrointestinal cancer and may even increase all cause mortality.

Now Pocock et al describe the quality and the litany of problems of 73 epidemiological studies published in January 2001 in general medical and specialist journals (p 883).
(Ctd in full text)

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Les résultats des recherches épidémiologiques sont souvent faussés par une mauvaise méthodologie, aboutissant à trouver de fausses corrélations. Un guide mode d’emploi est proposé.

Argument (English):

The results of epidemiological research are often biased by poor methodology, leading to false correlations. A user guide is available.

Argumento (português):

Os resultados da pesquisa epidemiológica são frequentemente influenciados por uma metodologia pobre, levando a falsas correlações. Um guia do usuário está disponível.

Mots-clés :

➡ éthique ; médecine factuelle ; déontologie ; consentement éclairé

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 16 Nov 2004
➡ dernière modification : Bernard Bel — 01 Nov 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)