Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1027

Créée le : 17 Nov 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Psychological interactions with infertility among women. Review. European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology 2004;117(2):126-131.

Auteur·e(s) :

Cwikel J, Gidron Y, Sheiner E.

Année de publication :

2004

URL(s) :

http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleUR…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Despite the fact that various studies have demonstrated the importance of the mind–body connection and fertility, the psychosocial aspects of infertility have not been adequately addressed. Fertility treatments, ranging from medical monitoring, to hormonal remedies and in vitro fertilization (IVF), are both a physical and emotional burden on women and their partners. Psychological factors such as depression, state-anxiety, and stress-induced changes in heart rate and cortisol are predictive of a decreased probability of achieving a viable pregnancy. A couple that is trying to conceive will undoubtedly experience feelings of frustration and disappointment if a pregnancy is not easily achieved. However, if the difficulties progress and the man and or woman are labelled as having fertility problems, then this may result in a severe insult to self-esteem, body image, and self-assessed masculinity or femininity. Three types of relationships have been hypothesized between psychological factors and infertility. These include: (1) psychological factors are risk factors of subsequent infertility; (2) the experience of the diagnosis and treatment of infertility causes subsequent psychological distress; (3) a reciprocal relationship exists between psychological factors and infertility. The evidence for these three relationships is reviewed and an alternative approach to the treatment of infertility including stress evaluation that precedes or is concurrent to fertility treatment is suggested.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; physiologie ; hormones ; psychologie

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 17 Nov 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)