Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1049

Créée le : 19 Nov 2004
Modifiée le : 07 Oct 2008

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Outcomes of planned home births versus planned hospital births after regulation of midwifery in British Columbia. CMAJ. 2002 February 5; 166(3): 315–323.

Auteur·e(s) :

Janssen, P.A., Lee, S.K., Ryan, E.M., Etches, D.J., Farquharson, D.F., Peacock, D., Klein, M.C.

Année de publication :

2002

URL(s) :

http://www.pubmedcentral.nih.gov/articlerender.fcg…

Résumé (français)  :

Résultat des naissances prévues à domicile comparées à celles prévues à l’hôpital suite à la réglementation de la pratique des sages-femme, en Colombie Britannique (Canada)

Résumé (français) :
Contexte
Le choix de donner naissance à domicile en présence d’une sage-femme (regulated midwife) est devenu possible pour les femmes enceintes de Colombie Britannique (Canada) en 1998. Le but de cette étude est d’évaluer la sécurité des accouchements à domicile en comparant les résultats périnataux des accouchements prévus à domicile avec l’assistance d’une sage-femme à ceux des accouchements prévus à l’hôpital.

Méthode
Nous avons comparé les résultats de 862 naissances prévues à domicile sous la surveillance de sages-femmes avec ceux de naissances en hôpital sous la surveillance de sages-femmes (n=571) ou de médecins (n=743).
Comparaison de sujets dont le statut obstétrical était de risque similaire. La sélection a eu lieu dans sélectionnés dans des hôpitaux dans lesquels les sages-femmes pratiquant les naissances à domicile avaient un accès au plateau technique. La population étudiée incluait toutes les naissances qui ont eu lieu à domicile du 1er janvier 1998 au 31 décembre 1999.

Résultats
Les femmes qui ont donné naissance à la maison sous la surveillance d’une sage-femme ont eu moins d’interventions durant le travail comparé aux femmes qui ont donné naissance à l’hôpital sous la surveillance d’un médecin. Après ajustement de l’âge maternel, du statut parental (foyer monoparental), du niveau des revenus, de l’utilisation ou non d’un ou plusieurs médicaments, et de la parité (nombre d’enfants), les femmes du groupe ayant accouché à domicile ont une moins grande probabilité d’avoir une péridurale (odds ratio -risque relatif- 0,20 ; intervalle de confiance à 95 % de 0,14–0,27), d’être déclenchées, d’avoir leur travail accéléré avec de l’ocytocine ou des prostaglandines, ou d’avoir une épisiotomie.
La comparaison entre des naissances à domicile et celles ayant eu lieu à l’hôpital avec des sages-femmes a montré des différences très similaires et de signification équivalente.

Le risque relatif (odd ratio) ajusté des césariennes pour les naissances à domiciles comparées aux naissances à l’hôpital avec un médecin est de 0,3 (IC 95% 0,22–0,43). Les taux de mortalité périnatale, score d’Apgar à 5 minute, syndrome d’aspiration de méconium ou le besoin de transfert vers un autre hôpital pour des soins au nouveau-né sont très similaires pour les naissances à domicile et pour les naissances en hôpital avec un médecin. Le risque relatif (odd ratio) ajusté pour les scores d’Apgar inférieurs à 7 à 5 minutes dans le groupe naissance à domicile comparé à celui des naissances en hôpital avec médecin est de 0,84 (IC 95% 0,32-2,19).

Interpretation
Il n’y a pas de risque maternel ni néonatal majoré associé aux naissances prévues à domicile sous la surveillance d’une sage-femme (regulated midwife). Les taux de certains cas défavorables sont trop faibles pour une comparaison statistique et une évaluation continue des naissances à domicile est justifiée.

Abstract (English)  :

Background
The choice to give birth at home with a regulated midwife in attendance became available to expectant women in British Columbia in 1998. The purpose of this study was to evaluate the safety of home birth by comparing perinatal outcomes for planned home births attended by regulated midwives with those for planned hospital births.

Methods
We compared the outcomes of 862 planned home births attended by midwives with those of planned hospital births attended by either midwives (n = 571) or physicians (n = 743). Comparison subjects who were similar in their obstetric risk status were selected from hospitals in which the midwives who were conducting the home births had hospital privileges. Our study population included all home births that occurred between Jan. 1, 1998, and Dec. 31, 1999.

Results
Women who gave birth at home attended by a midwife had fewer procedures during labour compared with women who gave birth in hospital attended by a physician. After adjustment for maternal age, lone parent status, income quintile, use of any versus no substances and parity, women in the home birth group were less likely to have epidural analgesia (odds ratio 0.20, 95% confidence interval [CI] 0.14–0.27), be induced, have their labours augmented with oxytocin or prostaglandins, or have an episiotomy. Comparison of home births with hospital births attended by a midwife showed very similar and equally significant differences. The adjusted odds ratio for cesarean section in the home birth group compared with physician-attended hospital births was 0.3 (95% CI 0.22–0.43). Rates of perinatal mortality, 5-minute Apgar scores, meconium aspiration syndrome or need for transfer to a different hospital for specialized newborn care were very similar for the home birth group and for births in hospital attended by a physician. The adjusted odds ratio for Apgar scores lower than 7 at 5 minutes in the home birth group compared with physician-attended hospital births was 0.84 (95% CI 0.32–2.19).

Interpretation
There was no increased maternal or neonatal risk associated with planned home birth under the care of a regulated midwife. The rates of some adverse outcomes were too low for us to draw statistical comparisons, and ongoing evaluation of home birth is warranted.

Sumário (português)  :

Remarques :

Traduction Paula M, relu E.Phan

Argument (français) :

Il n’y a pas davantage de risque nénoatal et maternel lors d’une naissance à
domicile planifiée avec accompagnement d’une sage-femme.

Argument (English):

There was no increased maternal or neonatal risk associated with planned home
birth under the care of a regulated midwife

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ accompagnement ; césarienne ; lieu de naissance ; accouchement à domicile ; accouchement planifié à domicile ; âge maternel ; mortalité périnatale ; péridurale

Auteur·e de cette fiche :

Sandrine Péneau — 19 Nov 2004
➡ dernière modification : Bernard Bel — 07 Oct 2008

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)