Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1065

Créée le : 02 Dec 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Letter. Making sense of rising caesarean section rates. Reducing caesarean section rates should not be the primary objective. The British Medical Journal 2004;329:1240.

Auteur·e(s) :

Odent MR.

Année de publication :

2004

URL(s) :

http://bmj.bmjjournals.com/cgi/content/full/329/74…

Résumé (français)  :

Reponse a l’editorial fiche 904.

Abstract (English)  :

EDITOR—So long as the studies suggested by Anderson in his editorial on rising caesarean section rates take into account the sole conventional criteria,1 a caesarean section without procrastination will always seem the most advantageous attitude in well equipped obstetric units. But we as doctors must also think long term, given the wide research on the life long consequences of prenatal and perinatal environmental factors. We must also learn to think in terms of civilisation.2

Meanwhile the most dangerous guidelines would be those recommending a limit to the rise in caesarean section. The first effect would be (and in some places already is) to increase the rates of difficult instrumental vaginal deliveries, which should become exceptionally rare in the age of the safe caesarean. The priority, after millennia of culturally controlled childbirth, is to rediscover the basic needs of labouring women. These needs are easily expressed in terms of physiology. Labouring women need to be protected against any sort of neocortical stimulation (privacy, silence) and to maintain a low level of adrenaline (feeling secure in a warm enough place). Today very few people can imagine how easy the birth of a baby and the delivery of its placenta can be when there is nobody around but an experienced, motherly, and silent midwife sitting in a corner and knitting (knitting as an example of repetitive tasks that help to maintain a low level of adrenaline).

Decreasing caesarean section rates should be a consequence of a better understanding of the physiological processes: it should not be the primary objective.3

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; physiologie ; psychologie ; éthique ; déontologie ; extraction instrumentale

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 02 Dec 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)