Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1124

Créée le : 01 Apr 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

The "push" for evidence: management of the second stage. J Midwifery Womens Health. 2002 Jan-Feb;47(1):2-15.

Auteur·e(s) :

Roberts JE.

Année de publication :

2002

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Recognition that the available evidence does not support arbitrary time limits for the second stage of labor has led to reconsideration of the influence of maternal bearing down efforts on fetal/newborn status as well as on maternal pelvic structural integrity. The evidence that the duration of ’active’ pushing is associated with fetal acidosis and denervation injury to maternal perineal musculature has contributed to the delineation of at least two phases during second stage, an early phase of continued fetal descent, and a phase of "active" pushing. The basis for the recommendation that the early phase of passive descent be prolonged and the phase of active pushing shortened by strategies to achieve effective, but non-detrimental pushing efforts is reviewed. The rational includes an emphasis on the obstetric factors that are optimal for birth and conducive to efficient maternal bearing down. Explicit assessment of these obstetric factors and observation of maternal behavior, particularly evidence of an involuntary urge to push, should be coupled with the use of maternal positions that will promote fetal descent as well as reduce maternal pain. The use of epidural analgesia for pain relief can also be accompanied by these same principles, although further research is needed to verify the strategies of "delayed pushing" and maintenance of pain relief along with a reconceptualization of the second stage of labor.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Argument (français) :

Revue des facteurs obstétriques optimaux pendant le second stade, en particulier les positions de la femme et le réflexe de poussée. Réflexion sur ces facteurs en cas de péridurale.

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ médecine factuelle ; position en cours de travail ; physiologie ; déchirures ; détresse foetale ; péridurale

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 01 Apr 2005

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)