Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=115

Créée le : 16 Oct 2003
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Emotional well-being of chilbearing women: A review of the evidence. 2002 Professorial lecture. Griffith University.

Auteur·e(s) :

Creedy DK.

Année de publication :

2002

URL(s) :

http://www.gu.edu.au/ins/collections/proflects/cre…

Résumé (français)  :

L’accouchement peut être associé à un ensemble de conséquences psychologiques à court et long terme. Alors que la dépression postpartum est l’état le plus souvent associé à l’accouchement, plusieurs autres troubles tels que l’anxiété et l’état de stress post-traumatique (ESPT) peuvent survenir, mais sont souvent négligés par rapport à la dépression postpartum. Dans cet article, nous montrons que des évènements hostiles se produisant pendant l’accouchement peuvent être de puissants catalyseurs dans le déclenchement de l’anxiété, de l’ESPT, et, par la suite, de la dépression postpartum (DPP). Nous décrivons ici dans quelles conditions, et passons en revue les traitements de la dépression postpartum.

Sur la base de données récoltées avec deux méthodes imbriquées, des études prospectives longitudinales de récentes accouchées (n=800), nous utilisons des études de cas pour illustrer les expériences des femmes pendant leur accouchement, ainsi que la contribution des pratiques médicales pendant l’accouchement et en postpartum sur leur bien-être émotionnel ultérieur. Pendant l’accouchement, des évènements impliquant une menace de mort ou une atteinte à l’intégrité physique donnent lieu à des réactions traumatiques. En postpartum, les symptômes traumatiques peuvent passer inaperçus, ainsi que leur lien avec la dépression maternelle.

Une revue de la recherche sur les traitements de la DPP permet d’identifier plusieurs approches - (1) pharmacologique, (2) psychologique, (3) les deux combinés, (4) support social et relaxation, et (5) hormonale. Nous présentons les limites de ces études. Nous montrons que l’efficacité de ces traitements n’a pas été clairement établie et qu’il y a bien peu de matériau disponible sur lequel s’appuyer pour établir un protocole ou des recommandations pratiques. Dans ce domaine, d’autres recherches sont justifiées. Les professionnels de santé devraient prendre en compte la nature unique de l’accouchement pour chaque femme et ses aspects émotionnels afin de minimiser les conséquences psychologiques néfastes.

Abstract (English)  :

Chilbirth can be associated with a range of short and long-term psychological consequences. While postnatal depression is the most prevalent psychological condition associated with childbirth, several other disorders such as anxiety and post-traumatic stress disorder (PTSD) can occur but are often neglected in relation to postnatal depression. This paper argues that adverse events during childbirth can act as powerful triggers in the onset of anxiety, PTSD, and subsequently, postnatal depression (PND). This lecture describes these conditions and reviews available evidence in terms of treatment of postnatal depression.

Drawing on data gathered during two mixed methods, longitudinal prospective studies with childbearing women (n=800), case studies are used to illustrate the experiences of women during childbirth and the contribution of chilbirth practices and postpartum care on subsequent maternal emotional wellbeing. Childbirth events involving life threat and personal injury were found to give rise to trauma reactions. Trauma symptoms in the postpartum period may be missed and their relationship to maternal depression may be overlooked.

A review of the research evidence on treatment of PND identified several approaches - (1) pharmacological, (2) psychological, (3) combined pharmacological and psychological, (4) social support and relaxation, and (5) hormonal. The limitations of these studies are presented. It is argued that the efficacy of these treatments has not been clearly established and there is very little evidence available on which to make policy or practice recommendations. Further work in this area is warranted. Health professionals need to acknowledge the unique nature of chilbirth for each woman and attend to the emotional aspects of care in order to minimize adverse psychological consequences.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; psychologie ; traumatismes ; stress post-traumatique

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 16 Oct 2003
➡ dernière modification : Alison Passieux — 02 Dec 2007

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)