Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3032 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1160

Créée le : 21 Apr 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Maternal posture in second stage and fetal acid base status. Br J Obstet Gynaecol. 1987 Aug;94(8):753-7.

Auteur·e(s) :

Johnstone FD, Aboelmagd MS, Harouny AK.

Année de publication :

1987

URL(s) :

Résumé (français)  :

Etude sur 58 femmes des effets de la position pendant le second stade du travail, sans exclusion des complications durant la grossesse ou des signes de souffrance foetale. Les femmes sont randomisées entre un groupe où le second stade du travail a lieu en position allongée sur le dos et un groupe où il a lieu dans en position latérale inclinée de 15°. Les femmes sont toutes de parité 0 ou 1 et les deux groupes présentent des caractéristiques comparable excepté pour l’âge maternel au moment de l’accouchement. On n’a pas trouvé de différence entre les deux groupes, mais le groupe allongé sur le dos a une valeur plus faible de pH du cordon ombilical (P inférieur à 0,05), plus haut PC02 (P inférieur à 0,01) et un [base deficit] supérieur, mais pas de manière significative. Le pH et le [base deficit] sont similaires entre les deux groupes dans les cas où le second stade du travail n’a pas duré plus de 15 minutes. Il y a donc une tendance à la baisse du pH et à l’augmentation du [base deficit] avec l’augmentation de la durée du second stade, qui cependant ne se retrouve pas dans le groupe incliné ; ces données n’ont pas de valeur statistiquement significative. Les Apgar bas, les complications pendant la grossesse et les premières grossesses sont chacun associés à des niveaux de pH plus bas, de manière significative. Le positionnement prolongé de la patiente en position allongée à plat devrait être évité pendant le second stade du travail, même si une position alternative n’est pas définie dans les conditions de l’étude.

Abstract (English)  :

The effect of position during the second stage on outcome was studied in 58 women, with no exclusions because of pregnancy complications or signs of fetal distress, who were randomly allocated to have the second stage conducted in either the dorsal or 15 degrees lateral tilt position. All the women were of parity 0 or 1 and the two groups were well matched except for gestational age at delivery. There were no differences in clinical outcome between the two groups, but overall the dorsal group had lower cord artery pH values (P less than 0.05), higher PCO2 (P less than 0.01) and a greater base deficit, but not significantly so. pH and base deficit were similar in both groups where the second stage did not last greater than 15 min. Thereafter, there was a trend to decreasing pH and increasing base deficit with increasing length of second stage in the dorsal group, but not in the tilt group though this did not reach statistical significance. Low Apgar scores, complicated pregnancy and first pregnancy were each associated with significantly lower pH levels. Prolonged placement of the patient in the flat dorsal position should be avoided in second stage, though a suitable alternative under the conditions described has not been defined.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Comparaison de la position à plat dos avec position latérale inclinée de 15 degrés. Avantage à la position inclinée pour pH du cordon et [base deficit], uniquement lorsque la durée du second stade excède 15 minutes. Autres résultats cliniques identiques.
Etude prise en compte dans la revue systématique Cochrane Gupta 2004 (fiche AFAR 1099)? dans la méta-analyse De Jonge 2004 (fiche AFAR 1122) ET dans la revue Cochrane de Nikodem (2000)

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ médecine factuelle ; physiologie ; position en cours de travail ; détresse foetale

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 21 Apr 2005

Articles apparentés
Ciblé par #1099   Gupta JK, Hofmeyr GJ. (2004). Position for women during second stage of labour. Cochrane Database Syst Rev. 2004;(1):CD002006. ➡ https://afar.info/id=1099
Ciblé par #1122   De Jonge A, Teunissen TA, Lagro-Janssen AL. (2004). Supine position compared to other positions during the second stage of labor: a meta-analytic review. J Psychosom Obstet Gynaecol. 2004 Mar;25(1):35-45. ➡ https://afar.info/id=1122
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)