Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 2992 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1172

Créée le : 21 Apr 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Alternative positions in the second stage of labour: a randomized controlled trial. Br J Obstet Gynaecol. 1989 Nov;96(11):1290-6.

Auteur·e(s) :

Gardosi J, Sylvester S, B-Lynch C.

Année de publication :

1989

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=…

Résumé (français)  :

Essai clinique contrôlé, 151 primigestes et 18 sages-femmes, pour évaluer l’acceptabilité et les résultats des positions verticales pendant le second stade du travail. Les femmes n’ont pas eu de préparation spécifique avant la naissance et n’expriment pas de préférences pour une position d’accouchement. Elles ont accouché soit de manière conventionnelle (position latérale ou demi-assise), soit ont été encouragées à prendre des positions verticales (accroupie, à genoux, assise ou debout) en fonction de leurs préférences. Parmi les femmes affectée au groupe vertical, 74% ont effectivement fini le travail en position verticale ; la position à genoux était la plus courante, la position accroupie était la plus difficile à maintenir malgré l’assistance offerte. L’adoption de positions verticales a pour effet un taux plus haut de périnées intacts. Il y a une [apparence clinique] de réduction des extraction par forceps dans le groupe vertical, ce qui influence l’attitude des sages-femmes. Lorsque la progression du travail est lente, le fait de faire passer la patiente de la position demi-assise à des positions verticales est souvent perçu comme bénéfique. La quantité estimée de perte de sang est similaire entre les deux groupes, de même que la condition des nouveau-nés (Apgar et pH du cordon ombilical). Il est possible d’adopter des positions alternatives pendant le second stade du travail même sans assistance particulière pendant l’accouchement ni préparation anténatale, en particulier pour la position agenouillée. Ces positions semblent sûres, acceptables par la plupart des parturientes et des sages-femmes, et peuvent être pratiquées dans les salles d’accouchement modernes. Des avantages cliniques sont possibles mais nécessitent d’autres investigations.

Abstract (English)  :

A controlled clinical trial involving 151 primigravidae and 18 midwives assessed the acceptability and outcome of second-stage labour in upright positions. Women who had no specific antenatal preparation and preferences regarding labour positions were managed either conventionally (semi-recumbent and lateral), or encouraged to adopt upright positions (squatting, kneeling, sitting or standing) according to individual preference. Of the women allocated to the upright position 74% completed the second stage upright, with kneeling being the most favoured position, but squatting was, despite all assistance, too difficult to maintain. Adoption of upright positions resulted in a higher rate of intact perineums. There was a clinically apparent reduction of forceps deliveries in the upright group which influenced midwives’ attitudes. Moving the parturient from recumbent to upright positions was often perceived to be beneficial when there was slow progress. Estimated blood loss was similar in the two groups, as was the condition of the newborn (Apgar score and umbilical artery pH). Alternative positions in the second stage of labour, in particular kneeling, are achievable even without specific birth aids and antenatal preparation. They appear safe, acceptable to most parturients and their midwives, and are easily integrated into modern labour ward practice; they may have clinical advantages which need further investigation.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Angleterre. Primigestes sans péridurale. Comparaison entre les positions horizontales (latérale ou demi-assise) et le choix libre de positions verticales (genoux, accroupi, assis, debout, selon le choix de la patiente) pendant second stade du travail. Avantage aux positions verticales (en particulier plus de périnée intact ; impression d’accélération en passant de position horizontale à verticale), pas d’effet négatif sur le bébé (Apgar et pH du cordon), pertes de sang identiques. Acceptabilité par sages-femmes et parturientes même sans préparation ni assistance spécifique, surtout pour position à genoux (la position accroupie est difficile à maintenir).

Etude "Gardosi 1989b" prise en compte dans la revue systématique Cochrane Gupta 2004 (fiche afar 1099), dans celle de Vendittelli 1998 (Fiche AFAR 2042) et dans la revue Cochrane de Nikodem (2000)

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ médecine factuelle ; physiologie ; position en cours de travail ; déchirures

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 21 Apr 2005

Articles apparentés
Ciblé par #1099   Gupta JK, Hofmeyr GJ. (2004). Position for women during second stage of labour. Cochrane Database Syst Rev. 2004;(1):CD002006. ➡ https://afar.info/id=1099
Ciblé par #1165   Waldenstrom U, Gottvall K. (1991). A randomized trial of birthing stool or conventional semirecumbent position for second-stage labor. Birth. 1991 Mar;18(1):5-10. ➡ https://afar.info/id=1165
Ciblé par #1174   Gardosi J, Hutson N, B-Lynch C. (1989). Randomised, controlled trial of squatting in the second stage of labour. Lancet. 1989 Jul 8;2(8654):74-7. ➡ https://afar.info/id=1174
Ciblé par #1317   Racinet, Claude (2005). Positions maternelles pour l’accouchement. Gynecol Obstet Fertil. 2005 Jul-Aug;33(7-8):533-8 ➡ https://afar.info/id=1317
Ciblé par #2042   Vendittelli F. (1998). Position allongée ou verticale durant le 2e stade du travail : revue des méta-analyses. 28e Journées de la Société française de Médecine Périnatale, Arnette Ed., Paris, 1998, 167-176. ➡ https://afar.info/id=2042
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)