Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3033 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1184

Créée le : 26 Apr 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

[Labor in the squatting position. [A randomized trial comparing the squatting position with the classical position for the expulsion phase] [En français]. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 1999 Jun;28(3):263-70.

Auteur·e(s) :

Racinet C, Eymery P, Philibert L, Lucas C.

Année de publication :

1999

URL(s) :

http://masson.fr/masson/portal/bookmark?Global=1&P…

Résumé (français)  :

Objectif de l’étude. Évaluer l’influence d’une position d’accouchement verticale, la position accroupie, sur la phase d’expulsion, en étudiant différents paramètres que sont la durée d’expulsion, l’état néonatal, le mode d’accouchement, la survenue d’hémorragie de la délivrance, l’état périnéal et enfin le confort des parturientes.

Type d’étude. Randomisée, monocentrique, comparative, ouverte, prospective.

Matériel et méthode. Après réalisation d’une étude de faisabilité de manière rétrospective, 240 patientes ont été incluses dans 2 groupes dans lesquels l’accouchement était réalisé soit en position accroupie soit en position classique. Tous les paramètres exposés ci∆dessus ont été recueillis et traités par le logiciel Epi-Info, en utilisant les tests t de Student, du Xi2, de Kruskall-Wallis.

Résultats. Notre étude a montré une tendance à la diminution de la durée d’expulsion ainsi qu’à la diminution des extractions instrumentales dans le groupe " position accroupie ", sans toutefois atteindre le seuil de significativité. L’état néonatal n’était pas modifié. Le nombre d’hémorragies de la délivrance et le nombre de déchirures périnéales accusaient une tendance à l’augmentation, sans atteindre le seuil de significativité. Enfin, la satisfaction des parturientes ayant accouché en position accroupie était très forte.

Conclusion. L’essai comparatif réalisé ne permet pas de valider de façon certaine les avantages théoriques de l’accouchement en position accroupie. Ces données semblent conformes aux résultats des essais déjà effectués publiés dans la littérature. On soulignera enfin que si elle ne démontre pas d’avantage médical sur les paramètres étudiés, la position accroupie n’est pas délétère, et peut apporter un plus grand confort aux parturientes qui désirent l’appliquer.

Abstract (English)  :

Objective of study. To evaluate the influence of a vertical delivery position squatting during expulsion, studying different parameters such as duration of expulsion, neonatal status, delivery mode, frequency of hemorragia, perineum status and patient confort.

Type of study. Randomized, unicentric, comparative, open, prospective.

Material and method. After a retrospective study determining feasability, 240 patients were randomized to equal 2 groups in which the delivery was performed in squat position versus in lithotomy position. All the above described parameters were recorded and treated by the Epi-Info software package using Student t test, Xi2 and Kruskall-Wallis test.

Results. Our study has shown a tendancy to shorten the length of the expulsion phase and a reduced use of forceps in the squat position. This is consitent with other studies published in the literature. We would like to emphasise that even if it does not show a medical advantage on the studied parameters, the squat position is not deleterious and can provide a better confort for the patients who want to use it.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Texte en accès libre.

Argument (français) :

Etude randomisée contrôlée comparant l’accouchement en position accroupie et dans la position obstétricale classique. Aucune différence significative dans les variables prises en compte, sauf la satisfaction des femmes en couche dans la position accroupie.
Etude prise en compte dans la revue systématique Cochrane Gupta 2004 (fiche afar 1099).

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ médecine factuelle ; physiologie ; position en cours de travail ; déchirures ; hémorragie postpartum ; détresse foetale ; extraction instrumentale

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 26 Apr 2005

Articles apparentés
Ciblé par #1099   Gupta JK, Hofmeyr GJ. (2004). Position for women during second stage of labour. Cochrane Database Syst Rev. 2004;(1):CD002006. ➡ https://afar.info/id=1099
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)