Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1245

Créée le : 29 Apr 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Early oral hydration and its impact on bowel activity after elective caesarean section—our experience. European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology 2005;120(1):53-56.

Auteur·e(s) :

Malhotra N, Khanna S, Pasrija S, Jain M, Agarwala

Année de publication :

2005

URL(s) :

http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleUR…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

AIM:To assess the effects of early oral hydration after elective caesarian section.

METHODS: Hundred women were selected from the maternity wards of LHMC and SSK Hospital, and alternately assigned into control and study groups of 50 each. Women with medical complications and antepartum haemorrhage were excluded. In the study group, oral hydration was started 6-h postextubation irrespective of presence of bowel sounds. Solid food was started after bowel sounds appeared. In the control group, traditional regime of oral hydration after the appearance of bowel sounds and then a gradual shift to the solids was adopted. The return of bowel activity, time of ambulating and complications were compared.

RESULTS: Bowel sounds appeared in a significantly shorter duration of time in study group, the mean being 7.4 h as compared to 11.5 h in the control group. Passage of flatus and bowel evacuation was earlier in the study group (9.14 and 23.7 h, respectively) than in the control (19.9 and 32.3 h, respectively). Women ambulated faster in the study group than the control group (15 h versus 25 h, respectively). Mean oral fluid intake was much more and return to soft and then full diet was faster in the study group. Sixty percent women preferred early feeding to the traditional one.

CONCLUSION: Early oral hydration in the postoperative period helps in the faster recovery of the patient by means of quicker return to normal feeding habits and early ambulation, the two main concerns of any surgeon before discharging the woman after caesarian section.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; médecine factuelle ; nutrition

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 29 Apr 2005

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)