Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3032 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1255

Créée le : 23 May 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Prepregnancy body mass index as an important predictor of perinatal outcomes in Japanese. Archives of Gynecology and Obstetrics 2005;271(4):311-315.

Auteur·e(s) :

Murakami M, Ohmichi M, Takahashi T, Shibata A, Fukao A, Morisaki N, Kurachi H.

Année de publication :

2005

URL(s) :

http://springerlink.metapress.com/media/A5T5APTGYR…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

OBJECTIVE: The influence of maternal body mass index (BMI) before pregnancy and weight gain during pregnancy on perinatal outcomes in the Japanese population remains to be elucidated. Therefore, we estimated the risk of perinatal morbidity of the mother and infant with respect to maternal prepregnancy BMI and weight gain during pregnancy in Japanese.

RESULTS In the obese before pregnancy group, the risks of cesarean delivery, preeclampsia, and gestational diabetes were significantly elevated compared with the normal group. In the underweight before pregnancy group, the risks of low birth weight infant and hospitalization of infant were elevated significantly.

CONCLUSION: However, weight gain during pregnancy did not show any significant influence on the perinatal outcomes of the mother or infant.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Menfin le taux d’obésité chez les femmes japonaises est très bas il me semble. Inversement le taux de femmes très menues est élevé … par nature ! A voir si ils ont adaptés les BMI occidentaux à la morphologie japonaise …

Argument (français) :

Un poids maternel trop faible ou trop élevé avant une grossesse augmente la morbidité foetale et maternelle, mais pas la prise de poids pendant la grossesse.

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; médecine factuelle ; diabète gestationnel ; éclampsie (pré-) ; faible poids de naissance ; morbidité

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 23 May 2005

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions
[Masquer la charte]

➡ Charte de discussion

1) Les commentaires sont destinés à préciser le contenu de l'article ou fournir des liens permettant un approfondissement de son sujet
2) Les commentaires sont publics et les avis exprimés n'engagent que leurs auteur·e·s
3) Eviter toute anecdote ou récit personnel
4) Tout commentaire hors sujet ou contenant des propos inacceptables sera supprimé sans préavis

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)