Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1261

Créée le : 24 May 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Abrupt discontinuation of psychotropic drugs during pregnancy: fear of teratogenic risk and impact of counselling. J Psychiatry Neurosci. 2001 Jan;26(1):44-8.

Auteur·e(s) :

Einarson A, Selby P, Koren G.

Année de publication :

2001

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

OBJECTIVE: To assess the consequences to mother and baby of abruptly discontinuing antidepressant or benzodiazepine medication during pregnancy and to assess the impact of our counselling.

PARTICIPANTS: All women who consulted the Motherisk Program between November 1996 and December 1997 and who stopped taking antidepressant or benzodiazepine medication when pregnancy was confirmed agreed to participate in the study.

DESIGN AND INTERVENTIONS: Subjects were interviewed, received counselling, and completed a questionnaire 1 month after their initial call and after the birth of their baby.

RESULTS: Of 36 women who completed the study, 34 discontinued their medication abruptly for fear of harming the fetus, 28 on the advice of their physician; 26 (70.3%) women reported physical and psychological adverse effects, 11 reported psychological effects only, and 11 reported suicidal ideation (4 were admitted to hospital). After counselling, 22 of 36 (61.1%) women resumed taking their medication, and 4 found that they no longer required it. One woman had a therapeutic abortion and 2 experienced spontaneous abortions; there were therefore 35 healthy babies (including 2 sets of twins) born to 33 women; 14 of 21 mothers breast-fed their babies while taking their psychotropic medication, with no adverse effects reported.

CONCLUSIONS: When assessing the risks and benefits of taking psychotropic medication during pregnancy, women and their physicians should be aware that the abrupt discontinuation of psychotropic drugs can lead to serious adverse effects. Counselling is effective in reassuring women to adhere to therapy.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Texte en accès libre

Argument (français) :

Interrompre brutalement les antidépresseurs pendant la grossesse peut avoir des effets néfastes sur la mère et le bébé (mais étude de très faible qualité).

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; psychologie

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 24 May 2005

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)