Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1267

Créée le : 24 May 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Paroxetine levels in postpartum depressed women, breast milk, and infant serum. J Clin Psychiatry. 2000 Nov;61(11):828-32.

Auteur·e(s) :

Misri S, Kim J, Riggs KW, Kostaras X.

Année de publication :

2000

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

BACKGROUND: The purpose of this study was to determine the concentrations of paroxetine in maternal serum, breast milk, and infant serum samples and to estimate infant exposure through breastfeeding.

METHOD: A total of 25 sample sets was obtained: I sample set each from 23 mother-infant dyads and 2 sample sets from 1 mother-infant dyad. All mothers met DSM-IV criteria for major depressive disorder. The maternal fixed dosage of paroxetine was 10, 20, or 40 mg/day for a minimum of 30 days before the samples were drawn. Samples were collected 6 hours after dose intake, and the concentration of paroxetine in each sample was determined using gas chromatography/mass spectrometry. The analytic method employed in this study is the most sensitive to date, with the ability to detect drug concentrations as low as 0.1 ng/mL.

RESULTS: Detectable levels of paroxetine were present in all maternal serum samples and in 24 of the 25 breast milk samples. In all of the infant serum samples, the paroxetine concentrations were below the lower limit of quantification. No unusual adverse effects were reported in any of the infants.

CONCLUSION: The results of this study demonstrate that paroxetine, like the other selective serotonin reuptake inhibitors studied to date, is excreted into the breast milk of nursing mothers. The mean infant dose of paroxetine was 1. 1% of the maternal dose. Although no short-term adverse effects were reported in any of the infants in this study, future studies are needed to address a more systematic method for observing and recording any adverse effects. In addition, future studies should incorporate follow-up studies in order to evaluate possible long-term effects of paroxetine exposure.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Les antidépresseurs passent dans le lait maternel mais ne se retrouvent pas en quantité mesurable chez le bébé (à des doses normales).

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; psychologie ; allaitement

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 24 May 2005

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)