Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1268

Créée le : 24 May 2005
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Effects of Exposure to Selective Serotonin Reuptake Inhibitors During Pregnancy on Serotonergic Symptoms in Newborns and Cord Blood Monoamine and Prolactin Concentrations. Arch Gen Psychiatry. 2003;60:720-726.

Auteur·e(s) :

Laine K, Heikkinen T, Ekblad U, Kero P.

Année de publication :

2003

URL(s) :

http://archpsyc.ama-assn.org/cgi/content/abstract/…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

BACKGROUND: Selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) have gained wide acceptance in the treatment of mental disorders in pregnant women, but there seems to be an increased risk for neonatal adaptation problems after exposure to SSRIs in late pregnancy. We aimed to investigate the perinatal sequelae of infants exposed to SSRIs during their fetal life and the relationship of these symptoms to the cord blood monoamine and prolactin concentrations.

METHODS: We conducted a prospective, controlled, follow-up study with 20 mothers taking 20 to 40 mg/d of either citalopram or fluoxetine for depression (n = 10) or panic disorder (n = 10) and their infants and 20 matched controls not receiving psychotropic medication for confounding obstetric characteristics. Maternal cord blood and infant citalopram, fluoxetine, and norfluoxetine, cord blood monoamine and metabolite, and prolactin concentrations were measured. The newborns underwent standard clinical examination and specific assessment of serotonergic symptoms during the first 4 days of life and at the ages of 2 weeks and 2 months.

RESULTS: There was a statistically significant (P = .008, V = 15, n = 20 for both groups), 4-fold difference in the serotonergic symptom score during the first 4 days of life between the SSRI group and the control group. The SSRI-exposed infants had significantly lower cord blood 5-hydroxyindoleacetic acid (5-HIAA) concentrations (P = .02, t31 = 2.57) compared with the control group. A significant inverse correlation (rs = -0.66, P = .007, n = 15) was seen between the serotonergic symptom score and the umbilical vein 5-HIAA concentrations in the SSRI-exposed but not the control infants.

CONCLUSIONS: Infants exposed to SSRIs during late pregnancy are at increased risk for serotonergic central nervous system adverse effects, and the severity of these symptoms is significantly related to cord blood 5-HIAA levels.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Texte en accès libre.

Argument (français) :

Les nouveaux-nés exposés aux antidépresseurs pendant la fin de grossesse ont plus de risque d’avoir un système nerveux central fragilisé.

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; pathologies nouveau-né ; psychologie ; âge maternel

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 24 May 2005

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE)
(2) soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation.
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)