Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1331

Créée le : 25 Oct 2005
Modifiée le : 27 Oct 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Maternal anemia during pregnancy is an independent risk factor for low birthweight and preterm delivery [Israël]. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 2005 Oct 1;122(2):182-6.

Auteur·e(s) :

Levy A, Fraser D, Katz M, Mazor M, Sheiner E.

Année de publication :

2005

URL(s) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16219519
https://doi.org/10.1016/j.ejogrb.2005.02.015

Résumé (français)  :

OBJECTIF : La présente étude a été conçue pour étudier l’issue de la grossesse et de l’accouchement chez les patientes présentant une anémie.

MÉTHODES : Une étude rétrospective sur la population comparant toutes les grossesses uniques de patientes avec et sans anémie a été réalisée. Les accouchements ont eu lieu entre 1988 et 2002 au centre médical universitaire de Soroka. L’anémie maternelle a été définie comme une concentration d’hémoglobine inférieure à 10 g / dl pendant la grossesse. Les patientes atteintes d’hémoglobinopathies telles que la thalassémie ont été exclues de l’analyse. Plusieurs modèles de régression logistique ont été réalisés pour contrôler les facteurs de confusion.

RÉSULTATS : Au cours de la période d’étude, il y a eu 153 396 accouchements, dont 13 204 (8,6%) ont eu lieu chez des patientes anémiques. Dans une analyse multivariée, les affections suivantes étaient significativement associées à l’anémie maternelle: décollement placentaire, placenta praevia, déclenchement du travail, césarienne antérieure (CS), présentation sans sommet et appartenance ethnique bédouine. Des taux plus élevés d’accouchement prématuré (37 semaines de grossesse) et d’insuffisance pondérale à la naissance (2500 g) ont été observés chez les patientes présentant une anémie par rapport aux femmes non anémiques (10,7% contre 9,0%, p 0,001 et 10,5% contre 9,4%). 0,001; respectivement). Des taux plus élevés de CS ont été trouvés chez les femmes anémiques (20,4% contre 10,3%; p 0,001). L’association significative entre l’anémie et l’insuffisance pondérale à la naissance persistait après ajustement selon le sexe, l’origine ethnique et l’âge gestationnel, à l’aide d’une analyse multivariable (OR = 1,1; IC à 95% 1,0-1,2, p = 0,02). Deux modèles de régression logistique multivariable, avec prématurité (37 semaines de grossesse) et faible poids à la naissance (2500 g) comme variables de résultat, ont été construits afin de contrôler les facteurs de confusion possibles tels que l’origine ethnique, l’âge maternel, les problèmes de placenta, le mode d’accouchement et présentation non vertex. L’anémie maternelle était un facteur de risque indépendant pour l’accouchement prématuré (OR = 1,2; IC95% 1,1-1,2, p 0,001) et pour l’insuffisance pondérale à la naissance (OR = 1,1; IC 95% 1,1-1,2, p = 0,001).

CONCLUSION: L’anémie maternelle influence le poids à la naissance et l’accouchement prématuré, mais dans notre population, elle n’est pas associée à une évolution périnatale défavorable.

Abstract (English)  :

OBJECTIVE: The present study was designed to investigate the outcome of pregnancy and delivery in patients with anemia.

METHODS: A retrospective population-based study comparing all singleton pregnancies of patients with and without anemia was performed. Deliveries occurred during the years 1988-2002 in the Soroka University Medical Center. Maternal anemia was defined as hemoglobin concentration lower than 10g/dl during pregnancy. Patients with hemoglobinopathies such as thalassemia were excluded from the analysis. Multiple logistic regression models were performed to control for confounders.

RESULTS: During the study period there were 153,396 deliveries, of which 13,204 (8.6%) occurred in patients with anemia. In a multivariable analysis, the following conditions were significantly associated with maternal anemia: placental abruption, placenta previa, labor induction, previous cesarean section (CS), non-vertex presentation and Bedouin ethnicity. Higher rates of preterm deliveries (37 weeks gestation) and low birthweight (2500g) were found among patients with anemia as compared to the non-anemic women (10.7% versus 9.0%, p0.001 and 10.5% versus 9.4%, p0.001; respectively). Higher rates of CS were found among anemic women (20.4% versus 10.3%; p0.001). The significant association between anemia and low birthweight persisted after adjusting for gender, ethnicity and gestational age, using a multivariable analysis (OR=1.1; 95% CI 1.0-1.2, p=0.02). Two multivariable logistic regression models, with preterm delivery (37 weeks gestation) and low birthweight (2500g) as the outcome variables, were constructed in order to control for possible confounders such as ethnicity, maternal age, placental problems, mode of delivery and non-vertex presentation. Maternal anemia was an independent risk factor for both, preterm delivery (OR=1.2; 95% CI 1.1-1.2, p0.001) and low birthweight (OR=1.1; 95% CI 1.1-1.2, p=0.001).

CONCLUSION: Maternal anemia influences birthweight and preterm delivery, but in our population, is not associated with adverse perinatal outcome.

Sumário (português)  :

Remarques :

De quoi méditer, puisque ce qui est le plus signifiant dans l’étude c’est la multiplication par 2 du taux de césarienne chez les femmes enceintes considérées comme anémiques … Augmentation des prématurés et faibles poids de naissance tout juste notable (1/10 de plus).

Argument (français) :

L’anémie maternelle influence le poids à la naissance et l’accouchement prématuré, mais dans notre population (Israël), elle n’est pas associée à une évolution périnatale défavorable.

Argument (English):

Maternal anemia influences birthweight and preterm delivery, but in our population (Israel), is not associated with adverse perinatal outcome.

Argumento (português):

A anemia materna influencia o peso ao nascer e o parto prematuro, mas em nossa população (Israel) não está associada a resultados perinatais adversos.

Mots-clés :

➡ césarienne ; déclenchement ; médecine factuelle ; prématurés ; âge maternel ; dépassement de terme ; dépistage ; faible poids de naissance

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 25 Oct 2005
➡ dernière modification : Bernard Bel — 27 Oct 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE)
(2) soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation.
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)