Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=1347

Créée le : 09 Nov 2005
Modifiée le : 27 Oct 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Women’s perceptions, expectations and satisfaction with induced labour - A questionnaire-based study. European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology 123 (2005) 56–61.

Auteur·e(s) :

Ashalatha Shetty, Rhona Burt, Pat Rice, Allan Templeton

Année de publication :

2005

URL(s) :

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/…
https://doi.org/10.1016/j.ejogrb.2005.03.004

Résumé (français)  :

Objectifs : Évaluer la compréhension et les attentes des femmes en phase de déclenchement du travail, évaluer leur expérience réelle du processus et comparer leur satisfaction à l’égard du travail à celle des femmes qui ont un travail spontané.

Plan de l’étude : Quatre cent cinquante femmes à terme et nécessitant déclenchement du travail et de maturation cervicale avec des comprimés vaginaux de prostaglandine E2 et 450 femmes travaillant spontanément ont été recrutées pour cette étude. Le groupe de déclenchement a été prié de remplir un questionnaire avant le début du processus de déclenchement et un autre questionnaire après l’accouchement. Le questionnaire rempli après l’accouchement comprenait deux sections, l’une concernant les problèmes liés au déclenchement et l’autre au processus de travail proprement dit. Le groupe du travail spontané a été prié de remplir un questionnaire après l’accouchement, qui ne contenait que la section relative au processus de travail proprement dit. Les principaux critères de jugement étaient la satisfaction à l’égard du travail, la perception de la douleur et la durée du travail entre les groupes « travail déclenché » et « travail spontané », ainsi que les difficultés rencontrées que les femmes souhaiteraient voir améliorer dans le cadre du déclenchement.

Résultats : Dans le groupe du déclenchement, 34,7% des femmes n’étaient pas satisfaites des informations qu’elles avaient reçues sur le déclenchement avant la procédure et 27,2% s’attendaient à voir des résultats dans les 12 heures suivant l’administration de l’agent déclencheur. Après le déclenchement, 40% des femmes estimaient que l’aspect le plus important qu’elles souhaiteraient changer, si elles devaient à nouveau avoir recours à un déclenchement, serait la rapidité du déclenchement, 13,6% estimaient qu’elles souhaiteraient une prise orale de l’agent déclencheur, 7% souhaiteraient moins d’examens vaginaux et 9% moins de complications. Parmi les femmes qui ont rempli les questionnaires, 26,3% ont eu une césarienne dans le groupe du déclenchement et 21,4% dans le groupe d’accouchement spontané. Davantage de femmes étaient satisfaites de leur travail dans le groupe de travail spontané (79,5% contre 70,4%, RR 0,89, IC 95% 0,8–0,96, P = 0,006) par rapport à celui du travail déclenché.

Conclusions : Le travail provoqué artificiellement entraîne un taux de satisfaction des femmes inférieur par rapport au travail spontané. Le délai plus long entre le début du déclenchement et l’accouchement y joue un rôle important. Le mode d’administration de l’agent déclencheur, la multiplication des examens vaginaux et l’augmentation du nombre d’accouchements par césarienne sont perçus comme des problèmes secondaires. Il est nécessaire d’améliorer les informations fournies aux femmes en phase de déclenchement du travail afin de répondre aux attentes irréalistes et d’améliorer ainsi la satisfaction.

Abstract (English)  :

Objectives: To evaluate the understanding and expectations of women undergoing labour induction, to assess their actual experience of the process and to compare their satisfaction with labour to those labouring spontaneously.

Study design: Four hundred and fifty women at term undergoing induction of labour and cervical ripening with prostaglandin E2 vaginal tablets and 450 women labouring spontaneously were recruited into the study. The induction group were requested to complete a questionnaire prior to the start of their induction process and another questionnaire post-delivery. The post-delivery questionnaire contained two sections, one pertaining to issues to do with the induction and the second with the actual labour process. The spontaneously labouring group was requested to complete a questionnaire post-delivery, which only contained the section pertaining to the actual labour process. The main outcome measures were satisfaction with labour, perception of pain and length of labour between the induced and spontaneous labour groups, and issues that the women might wish changed about their induction.

Results: In the induction group, 34.7% were not satisfied with the information they received about the induction prior to the procedure and 27.2% expected to deliver within 12 h of the administration of the inducing agent. Post-induction, 40% of the women felt the most important aspect they would like to change about their induction were they to have another one, would be the speed of the induction, 13.6% felt they might wish to take the inducing agent orally, 7% to have fewer vaginal examinations and 9% to have fewer complications. Among the women who returned questionnaires, 26.3% had a caesarean delivery in the induction group and 21.4% in the spontaneous labour group. Significantly more women were satisfied with their labour in the spontaneous labour group 79.5% versus 70.4%, RR 0.89, 95% CI 0.8–0.96, P = 0.006).

Conclusions: Labour that is artificially induced does result in lower satisfaction rates as compared to that following spontaneous onset. The longer time delay between the start of the induction and the delivery plays a significant part in this, with the mode of administration of the inducing agent, more vaginal examinations and the increase in caesarean deliveries being perceived as secondary issues. There is a need to improve the information provided to women undergoing labour induction, to counter unrealistic expectations and thereby improve satisfaction.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Argument (français) :

Le travail déclénché artificiellement se traduit par des taux de satisfaction inférieurs à ceux qui suivent une apparition spontanée.

Argument (English):

Labour that is artificially induced does result in lower satisfaction rates as compared to that following spontaneous onset.

Argumento (português):

O trabalho de parto que é artificialmente induzido resulta em menores taxas de satisfação quando comparado àquele após o início espontâneo.

Mots-clés :

➡ déclenchement ; durée du travail ; enquête ; psychologie ; dépassement de terme ; gestion active du travail

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 09 Nov 2005
➡ dernière modification : Bernard Bel — 27 Oct 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)