Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2008

Créée le : 15 Mar 2007
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Comparison of induced versus non-induced labor in post-term pregnancy. A randomized prospective study. {Chine}. Acta Obstet Gynecol Scand. 1989;68(8):683-7.

Auteur·e(s) :

Bergsjo P, Huang GD, Yu SQ, Gao ZZ, Bakketeig LS.

Année de publication :

1989

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?db=p…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

OBJECTIVE: To determine the proper management of pregnancy in uncomplicated cases going beyond 42 weeks. DESIGN: Randomized controlled trial of induction of labor at or shortly after the 42-week limit, versus close monitoring without induction except when indicated for medical reasons. SETTING: Hospital’s obstetrical department STUDY POPULATION: 188 pregnant women, randomly allocated to two groups with 94 in each. INTERVENTIONS: Induction of labor by stripping of membranes and i.v. oxytocin infusion, with artificial rupture of membranes when the cervical opening was 3 cm or more in diameter. The control group was followed with clinical, biochemical and electronic tests, intervention being applied according to needs. END POINTS: Frequency and modes of operative delivery, maternal and perinatal morbidity and mortality. MAIN RESULTS: The distribution of gestational age (in weeks) at birth was almost identical in the two groups, but there were more operative deliveries in the control group than in the induction group (64 versus 48, p less than 0.05). Maternal complications and perinatal morbidity rates were equally distributed between the groups. There was one perinatal death in the induction group and two deaths among the controls. CONCLUSION: With due reservation for small numbers, routine induction after term may result in fewer operative deliveries. No other advantage has been demonstrated when compared with close monitoring and intervention when medically indicated.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; déclenchement ; dépassement de terme ; extraction instrumentale ; mortalité périnatale

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 15 Mar 2007

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)