Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3033 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2069

Créée le : 10 Sep 2007
Modifiée le : 06 Dec 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Routine induction of labour at 41 weeks of gestation: nonsensus consensus. BJOG, 2002 May;109(5): 485-491

Auteur·e(s) :

Savas M. Menticoglou, Philip F. Hall

Année de publication :

2002

URL(s) :

https://obgyn.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.…
https://doi.org/10.1111/j.1471-0528.2002.01004.x

Résumé (français)  :

Traditionnellement, la grossesse était considérée comme « post-terme » à 42 semaines complètes de gestation. À cette gestation, si le col de l’utérus est défavorable, la meilleure pratique a été débattue entre le déclenchement systématique du travail et la gestion des patientes avec une forme de surveillance fœtale sérielle. La sagesse populaire semble être que la méta-analyse des essais contrôlés randomisés disponibles a réglé la question en faveur du déclenchement de routine. Le plus grand essai inclus, contenant plus de la moitié des cas (n = 3407), a été mené au Canada et publié en 1992. Les résultats de la méta-analyse ont conduit la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) à publier des guides de pratique clinique en 1997.

Les lignes directrices recommandaient ce qui suit :

1. Après 41 semaines de gestation, si les dates sont exactes, les femmes devraient se voir proposer un accouchement volontaire ;

2. si le col est défavorable, il faut entreprendre la maturation ;

et 3. si la gestion en attente est choisie, une évaluation de la santé fœtale doit être initiée.

Il est présumé que les essais contrôlés randomisés ou, mieux encore, les méta-analyses d’essais randomisés, constituent la meilleure preuve pour déterminer les soins appropriés. Cependant, une fois que les informations ont été déclarées « les meilleures preuves disponibles », en particulier si cette affirmation est utilisée pour justifier des directives de pratique clinique ou un « consensus », toute enquête plus poussée peut être inhibée. Comme il est implicite que « les réponses sont complètes », la mutation du guide de pratique clinique au traitement standard est simple et rapide, en particulier si les étiquettes « consensus » ou « déclaration de principe » sont utilisées entre les deux en tant que mutagènes conceptuels. Au Canada, la norme de soin est supposée être un déclenchement systématique à 41 semaines. Ce commentaire est destiné à donner une pause à ceux qui ont accepté et adopté cette norme.

Abstract (English)  :

Traditionally pregnancy has been considered ‘post‐term’ at 42 completed weeks of gestation. At this gestation, if the cervix is unfavourable, debate over best practice has been between routine induction of labour and expectant management with some form of serial fetal monitoring. Popular wisdom seems to be that meta‐analysis of the available randomised controlled trials has settled the question in favour of routine induction. The largest included trial, containing over half the cases (n= 3407), was carried out in Canada and published in 1992. The results of the meta‐analysis led the Society of Obstetricians and Gynaecologists of Canada (SOGC) to issue Clinical Practice Guidelines in 1997.

The guidelines recommended that:

1. after 41 completed weeks of gestation, if the dates are certain, women should be offered elective delivery;

2. if the cervix is unfavourable, ripening should be undertaken;

and 3. if expectant management is chosen, assessment of fetal health should be initiated.

It is presumed that randomised controlled trials or, even better, meta-analyses of randomised trials, provide the best evidence to determine appropriate care. However, once information has been declared ‘the best available evidence’, particularly if that assertion is used to justify clinical practice guidelines or ‘consensus’, further inquiry may be inhibited. Since it is implied that ‘the answers are all in’, mutation from clinical practice guideline to standard of care is prompt and uncomplicated, particularly if the labels ‘consensus’ or ‘policy statement’ are used between the two as conceptual mutagens. The standard of care in Canada now is assumed to be routine induction at 41 weeks. This commentary is intended to give pause to those who have accepted and adopted this standard.

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

Au Canada, la norme de soin est supposée être un déclenchement systématique à 41 semaines. Ce commentaire est destiné à donner une pause à ceux qui ont accepté et adopté cette norme.

Argument (English):

The standard of care in Canada now is assumed to be routine induction at 41 weeks. This commentary is intended to give pause to those who have accepted and adopted this standard.

Argumento (português):

No Canadá, o padrão de atendimento é considerado uma indução de rotina às 41 semanas. Este comentário pretende dar uma pausa àqueles que aceitaram e adotaram este padrão.

Mots-clés :

➡ césarienne ; médecine factuelle ; déclenchement ; dépassement de terme

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 10 Sep 2007
➡ dernière modification : Bernard Bel — 06 Dec 2018

Articles apparentés
Groupe ‘Discussion sur déclenchement à terme
#2070   Hannah ME, Hannah WJ, Hellmann J, Hewson S, Milner R, Willan A, and the Canadian Multicenter Post-term Pregnancy Trial Group. (1992). Induction of labor as compared with serial antenatal monitoring in post-term pregnancy. A randomized controlled trial. N Engl J Med 1992;326:1587–1592. ➡ https://afar.info/id=2070
#2067   Bréart G, Goujard J, Maillard F, Chavigny C, Rumeau-Rouquette C, Sureau C. (1982). Comparaison de deux attitudes obstétricales vis-à-vis du déclenchement artificiel du travail à terme. Essai randomisé. J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 1982;11(1):107-112. ➡ https://afar.info/id=2067
#2018   Roach VJ, Rogers MS. (1997). Pregnancy outcome beyond 41 weeks gestation. {Chine}. Int J Gynaecol Obstet. 1997 Oct;59(1):19-24. ➡ https://afar.info/id=2018
#2015   Goeree R, Hannah M, Hewson S. (1995). Cost-effectiveness of induction of labour versus serial antenatal monitoring in the Canadian Multicentre Postterm Pregnancy Trial. {Canada}. CMAJ. 1995 May 1;152(9):1445-50. ➡ https://afar.info/id=2015
Ciblé par #2010   Chanrachakul B, Herabutya Y. (2003). Postterm with favorable cervix: is induction necessary ? {Thailande} Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 2003 Feb 10;106(2):154-7. ➡ https://afar.info/id=2010
Ciblé par #2017   Gelisen O, Caliskan E, Dilbaz S, Ozdas E, Dilbaz B, Ozdas E, Haberal A. (2005). Induction of labor with three different techniques at 41 weeks of gestation or spontaneous follow-up until 42 weeks in women with definitely unfavorable cervical scores. {Turquie}. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol. 2005 Jun 1;120(2):164-9. ➡ https://afar.info/id=2017
Ciblé par #2064   Francis P. J. M. Vrouenraets, MD, Frans J. M. E. Roumen, MD, PhD, Cary J. G. Dehing, BSt, Eline S. A. van den Akker, MD, Maureen J. B. Aarts, MD and Esther J. T. Scheve, MD (2005). Bishop Score and Risk of Cesarean Delivery After Induction of Labor in Nulliparous Women. Obstetrics & Gynecology 2005;105:690-697. ➡ https://afar.info/id=2064
Ciblé par #2984   William A. Grobman, M. D., Madeline M. Rice, Ph. D., Uma M. Reddy, M. D., M. P. H., Alan T. N. Tita, M. D., Ph. D., Robert M. Silver, M. D., Gail Mallett, R. N., M. S., C. C. R. C., Kim Hill, R. N., B. S. N., Elizabeth A. Thom, Ph. D., Yasser Y. El-Sayed, M. D., Annette Perez-Delboy, M. D., Dwight J. Rouse, M. D., George R. Saade, M. D., Kim A. Boggess, M. D., Suneet P. Chauhan, M. D., Jay D. Iams, M. D., Edward K. Chien, M. D., Brian M. Casey, M. D., Ronald S. Gibbs, M. D., Sindhu K. Srinivas, M. D., M. S. C. E., Geeta K. Swamy, M. D., Hyagriv N. Simhan, M. D., and George A. Macones, M. D., M. S. C. E. (2018). Labor Induction versus Expectant Management in Low-Risk Nulliparous Women. N Engl J Med 2018; 379:513-523 ➡ https://afar.info/id=2984
Ciblé par #3037   Cécile Loup, Emmanuelle Phan, Bernard Bel (2008). Le déclenchement systématique, une intervention anodine ? Note du CIANE suite aux RPC « Déclenchement artificiel du travail à partir de 37 semaines d’aménorrhée » publiées par la HAS en avril 2008. ➡ https://afar.info/id=3037
Ciblé par #3038   Camille Le Ray (2017). Le déclenchement du travail en France Résultats de l’étude MEDIP (Méthodes de Déclenchement et Issues Périnatales). Etude financée par l’ANSM dans le cadre de l’appel d’offre jeunes chercheurs 2014. ➡ https://afar.info/id=3038
Ciblé par #3039   Judy Slome Cohain (2018). Critique of Grobman etal. and the ARRIVE RCT to induce birth at 39 weeks. Conference: Midwifery Today, September. ➡ https://afar.info/id=3039
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions
[Masquer la charte]

➡ Charte de discussion

1) Les commentaires sont destinés à préciser le contenu de l'article ou fournir des liens permettant un approfondissement de son sujet
2) Les commentaires sont publics et les avis exprimés n'engagent que leurs auteur·e·s
3) Eviter toute anecdote ou récit personnel
4) Tout commentaire hors sujet ou contenant des propos inacceptables sera supprimé sans préavis

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)