Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2106

Créée le : 17 Feb 2008
Modifiée le : 24 Dec 2008

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Maternal diet in early and late pregnancy in relation to weight gain. International Journal of Obesity (2006) 30, 492–499. Published online 6 December 2005

Auteur·e(s) :

A S Olafsdottir, G V Skuladottir, I Thorsdottir, A Hauksson, L Steingrimsdottir

Année de publication :

2006

URL(s) :

http://www.nature.com/ijo/journal/v30/n3/abs/08031…
https://doi.org/10.1038/sj.ijo.0803184

Résumé (français)  :

Liens entre le régime alimentaire maternel en début et fin de grossesse et la prise de poids.

Objectifs: identifier les facteurs d’alimentation liés aux risques de prises de poids hors des limites recommandées pendant la grossesse, et les résultats de la grossesse.

Sujets: 495 femmes enceintes, islandaises, sans problème de santé

Conception: étude d’observation, en conditions de vie normale

Méthode: la consommation alimentaire des femmes est estimée par des questionnaires [semiquantitative food frequency questionnaire] s’intéressant à la fois aux habitudes de vie et à l’alimentation au cours des 3 mois précédents. Les questionnaires sont remplis entre la 11ème et la 15ème semaine de gestation, puis entre la 34ème et 37ème semaine de gestation. La comparaison des résultats néonataux est effectuée, entre les trois groupes de prise de poids, par des tests d’Anova et de Bonferroni [post hoc tests]. Les facteurs diététiques liés à une prise de poids optimum ou excessive pendant la grossesse sont présentés avec une analyse de régression logistique pour contrôle des éventuels facteurs de confusion.

Résultats: Parmi les femmes, 26% ont une prise poids inférieure à l’optimale et 34 une prise de poids excessive. Les femmes qui ont atteint ou dépassé la prise de poids optimale en fin de grossesse ont, par comparaison avec les femmes qui n’ont pas pris assez de poids: mangé plus (OR=3.32, confidence interval (CI)=1.81–6.09, P<0.001), bu plus de lait (OR=3.10, CI=1.57–6.13, P=0.001). Les mêmes facteurs diététiques sont liés à la prise de poids excessive, par comparaison à la prise de poids optimale. De plus, une consommation plus importante de produits sucrés en début de grossesse augmente le risque de prise de poids excessive (OR=2.52, CI=1.10–5.77, P=0.029). Les femmes avec un indice de masse corporelle (IMC) de 25.0 à 29.9 kg/m2 avant la grossesse sont celles qui ont eu le plus de risques de prise de poids excessive (OR=7.37, CI 4.13–13.14, P<0.001). Les femmes qui ont pris moins de poids que la prise optimum ont accouché d’enfants de plus faible poids (P<0.001) et ont eu une durée de gestation plus courte (P=0.008) que les femmes qui ont eu une prise de poids optimale ou excessive.

Abstract (English)  :

Objective:

To identify dietary factors related to the risk of gaining weight outside recommendations for pregnancy weight gain and birth outcome.


Design:

An observational study with free-living conditions.


Subjects:

Four hundred and ninety five healthy pregnant Icelandic women.


Methods:

The dietary intake of the women was estimated with a semiquantitative food frequency questionnaire covering food intake together with lifestyle factors for the previous 3 months. Questionnaires were filled out at between 11 and 15 weeks and between 34 and 37 weeks gestation. Comparison of birth outcome between the three weight gain groups was made with ANOVA and Bonferroni post hoc tests. Dietary factors related to at least optimal and excessive weight gain during pregnancy were represented with logistic regression controlling for potential confounding.


Results:

Of the women, 26% gained suboptimal and 34% excessive weight during pregnancy. Women in late pregnancy with at least optimal, compared with women with suboptimal, weight gain were eating more (OR=3.32, confidence interval (CI)=1.81–6.09, P<0.001) and drinking more milk (OR=3.10, CI=1.57–6.13, P=0.001). The same dietary factors were related to excessive, compared with optimal, weight gain. Furthermore, eating more sweets early in pregnancy increased the risk of gaining excessive weight (OR=2.52, CI=1.10–5.77, P=0.029). Women with a body mass index of 25.0–29.9 kg/m2 before pregnancy were most likely to gain excessive weight (OR=7.37, CI 4.13–13.14, P<0.001). Women gaining suboptimal weight gave birth to lighter children (P<0.001) and had shorter gestation (P=0.008) than women gaining optimal or excessive weight.


Conclusion:

Women who are overweight before pregnancy should get special attention regarding lifestyle modifications affecting consequent weight gain during pregnancy. They are most likely to gain excessive weight and therefore most likely to suffer pregnancy and delivery complications and struggle with increasing overweight and obesity after giving birth.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Etude islandaise. Plus on mange en quantité pendant la grossesse, plus on prend du poids. De même, plus on boit de lait, plus on prend du poids. Valable pour tout le monde (quel que soit indice de masse corporelle IMC et prise de poids forte/faible). Plus on est grosse avant grossesse (IMC), plus on a de risques de prendre trop de poids. Si on prend moins de poids que recommandé, on fait des bébés plus petits et la durée de gestation est plus courte.

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ nutrition ; poids maternel

Auteur·e de cette fiche :

Emmanuelle Phan — 17 Feb 2008

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)