Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2186

Créée le : 19 Feb 2008
Modifiée le : 19 Feb 2008

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Does Fish Consumption during Pregnancy Increase Fetal Growth?: A Study of the Size of the Newborn, Placental Weight and Gestational Age in Relation to Fish Consumption during Pregnancy Int. J. Epidemiol., December 1990; 19: 971 - 977

Auteur·e(s) :

SJÚRDUR F OLSEN, JØRN OLSEN, and GRETHE FRISCHE

Année de publication :

1990

URL(s) :

http://ije.oxfordjournals.org/cgi/content/abstract…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

This study investigates whether consumption of fish during pregnancy may prolong gestation or increase fetal growth. From 1984 to 1987, 11 980 pregnant Danish women filled out a questionnaire while they were in the 36th week of gestation; this was 83% of all such women living in two geographically defined areas. The women were divided into four strata dependent on having consumed a fish meal 0, 1–2, 3–4, or 5+ times during the previous month. In nonsmokers, a one level increase in fish consumption was, after adjusting for 19 other variables in a multiple regression model, found to be associated with an increase of 11 g in placental weight, 0.08 cm in head circumference and 16 g in birthweight (95% confidence intervals (CI) 5 to 17 g (p=0.0002), 0.02 to 0.14 cm (p=0.02), and –2 to 34 g (p=0.09), respectively); no associations with birth length or gestational age could be detected (95% CI –0.07 to 0.11 cm (p=0.7) and –0.82 to 0.05 days (p=0.2), respectively, per level change in fish consumption). None of the associations seen in non-smokers were seen in smokers. We postulate that the associations seen in non-smokers could be due to marine n-3 fatty acids improving placental blood flow by increasing the ratio of prostacyclins to thromboxane. Smoking may possibly interfere with this mechanism via nicotine’s inhibitory effect on platelet thromboxane production.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ nutrition ; poids maternel

Auteur·e de cette fiche :

Emmanuelle Phan — 19 Feb 2008

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)