Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3046 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2204

Créée le : 09 Jun 2008
Modifiée le : 09 Jun 2008

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Episiotomy and Increase in the Risk of Obstetric Laceration in a Subsequent Vaginal Delivery. Obstetrics & Gynecology 2008;111:1274-1278.

Auteur·e(s) :

Marianna Alperin, Marijane A. Krohn, Kristiina Parviainen

Année de publication :

2008

URL(s) :

http://www.greenjournal.org/cgi/content/short/111/…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

OBJECTIVE: To examine whether episiotomy at first vaginal delivery increases the risk of spontaneous obstetric laceration in the subsequent delivery.

METHODS: A review was conducted of women with consecutive vaginal deliveries at Magee-Womens Hospital between 1995 and 2005, using the Magee Obstetrical Maternal and Infant database. The primary exposure of interest was episiotomy at first vaginal delivery. Multivariable polytomous logistic regression modeling of potential risk factors was used to estimate odds ratios (ORs) for obstetric laceration in the second vaginal delivery.

RESULTS: A total of 6,052 patients were included, of whom 47.8% had episiotomy at first delivery. Spontaneous second-degree lacerations at the time of second delivery occurred in 51.3% of women with history of episiotomy at first delivery compared with 26.7% without history of episiotomy (P<.001). Severe lacerations (third or fourth degree) occurred in 4.8% of women with history of episiotomy at first delivery compared with 1.7% without history of episiotomy (P<.001). Prior episiotomy remained a significant risk factor for second-degree (OR 4.47, 95% confidence interval 3.78-5.30) and severe obstetric lacerations (OR 5.25, 95% confidence interval 2.96-9.32) in the second vaginal delivery after controlling for confounders. Based on these findings, for every four episiotomies not performed one second-degree laceration would be prevented. To prevent one severe laceration, performing 32 fewer episiotomies is required.

CONCLUSION: Episiotomy at first vaginal delivery increases the risk of spontaneous obstetric laceration in the subsequent delivery. This finding should encourage obstetric providers to further restrict the use of episiotomy.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

L’épisiotomie à un premier accouchement voie basse augmente le risque de déchirures spontanées à l’accouchement suivant. Cette découverte devrait inciter les obstétriciens à restreindre encore plus le recours à l’épisiotomie.

Argument (English):

Episiotomy at first vaginal delivery increases the risk of spontaneous obstetric laceration in the subsequent delivery. This finding should encourage obstetric providers to further restrict the use of episiotomy.

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ déchirures ; dyspareunie ; épisiotomie

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 09 Jun 2008

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)