Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=221

Créée le : 15 Dec 2003
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Efficacy of augmentation of epidural analgesia for Caesarean section. British Journal of Anaesthesia 2003 Oct;91(4):532-5.

Auteur·e(s) :

Tortosa JC, Parry NS, Mercier FJ, Mazoit JX, Benhamou D.

Année de publication :

2003

URL(s) :

http://bja.oupjournals.org/cgi/content/abstract/91…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

BACKGROUND: Extension of a labour epidural for Caesarean delivery is thought to be successful in most cases and avoids the use of general anaesthesia. However, most previous studies that have estimated the failure rate of pre-existing epidural catheters were performed in small numbers of patients.
METHODS: Therefore, we undertook to retrospectively measure the failure rate of indwelling epidural catheters in a large number of patients.
RESULTS: The anaesthetic team was available at all times and was permanently led by a senior anaesthetist specialized in obstetrics. Extension was performed using lidocaine 2% with epinephrine (mean 18 (SD 6) ml), combined in most patients with sufentanil (9 (2.2) microg) and/or clonidine (75 microg). Among 194 consecutive extensions performed in a 1-yr period, general anaesthesia was required in five patients (2.6%) while sedation and/or i.v. analgesia were used in 27 patients (13.9%). In three cases where general anaesthesia was required, the interval between decision to incision was <10 min. No factor associated with failure could be identified. Addition of a lipophilic opioid or of clonidine did not modify the efficacy of the block (i.e. general anaesthesia or supplementation were required in a similar proportion).
CONCLUSIONS: The augmentation of labour epidurals for Caesarean section using lidocaine 2% plus epinephrine is a reliable and effective technique. No factor associated with failure could be identified.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; médicaments antidouleur ; péridurale ; douleur

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 15 Dec 2003

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)