Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2217

Créée le : 21 Sep 2008
Modifiée le : 23 Feb 2009

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

An estimation of intrapartum-related perinatal mortality rates for booked home births in England and Wales between 1994 and 2003. BJOG: An International Journal of Obstetrics & Gynaecology Volume 115 Issue 5, Pages 554 - 559

Auteur·e(s) :

R Mori, M Dougherty, M Whittle a

Année de publication :

2008

URL(s) :

http://www3.interscience.wiley.com/journal/1194213…
https://doi.org/10.1111/j.1471-0528.2008.01669.x

Résumé (français)  :

Estimation de la mortalité liée à l’accouchement pour les naissances initialement prévues à domicile en Angleterre et au Pays de Galles, 1994-2003

OBJECTIF: estimer le mieux possible les taux de mortalité périnatale liée à l’accouchement (intrapartum related perinatal mortality, IPPM) pour les naissances initialement prévues à domicile.

CONCEPTION: étude de population transversale (cross-sectional).
LIEU: Angleterre et Pays de Galles

Sujets: (SUBJECTS) : Toutes les naissances ayant eu lieu en Angleterre et au Pays de Galles, y compris les naissances à domicile, prévues ou non, entre 1994 et 2003.

METHODE:
1. toutes les données sur les décès périnataux liés à l’accouchement (IPPM) proviennent du Confidential Enquiry into Maternal and Child Health (CEMCH).

(note traduction: http://www.cemach.org.uk/, organisme constitué de collèges professionnels qui comptabilise toutes les naissances hôpital/maison et les décès périnataux et maternels ; publications disponibles en ligne sur la mortalité à partir de 2000)

2. - au dénominateur :
(note traduction: càd le nombre de naissances total dans chacun des groupes (a), (b) et (c) détaillés plus loin: naissance prévues à la maison et qui y ont réellement eu lieu ; naissances prévues à la maison mais orientées ou transférées à l’hôpital pendant grossesse/accouchement ; naissance inopinées à la maison alors qu’elles initialement prévues ailleurs. Car on cherche à calculer la mortalité IPPM pour les accouchements initialement prévus à domicile)

Les données sont calculées à partir (derived) à partir
* des taux de naissance initialement non prévues à domicile
* et des taux de transfert de la maison à l’hôpital (note traducteur: le terme de "transfert" comprend ici les "transferts" pendant la grossesse, donc les femmes qui avaient initialement prévu d’accoucher à la maison mais qui ont été orientées vers l’hôpital lors de la grossesse ou lors de l’accouchement)

Ces données sont donc dérivées d’études existantes, avec une analyse de sensibilité (sensitivity analyses).

3. Les taux d’IPPM (décès périnataux liés à l’accouchement) sont calculés pour trois groupes
(a) le groupe des naissances qui ont eu effectivement eu lieu à la maison (note traduction: cela comprend uniquement les naissances qui étaient initialement prévues à la maison ET qui ont eu lieu à la maison)
(b) le groupe des transferts (note traduction: càd les naissances qui avaient été initialement prévues à domicile mais qui ont été réorientées à l’hôpital lors de la grossesse et accouchement, en urgence ou non)
(c) le groupe des naissances à la maison non prévues (note: non prévues initialement)

MESURE DE RESULTAT
taux d’IPPM (décès périnataux liés à l’accouchement)

RESULTAT
Le taux général d’IPPM, en Anglettre et Pays de Galles, s’améliore entre 1994 et 2003. Cependant, on n’a pas de données qui permettraient une estimation précise des taux d’IPPM pour les naissances prévues à domicile.

Le taux moyen d’IPPM pour toutes les naissances de la période est 0,79 pour 1000 naissances (95% CI 0.77–0.81).

Le taux estimé d’IPPM pour les naissances prévues à domicile est de 1,28 ou 0,74 pour 1000 naissances, en fonction de la méthode de calcul (range 0.49–1.47).

Tout au long de la période considérée, les taux d’IPPM sont plus bas pour toutes les naissances qui ont effectivement eu lieu à la maison (note traduction: ceux qui était initialement prévus ET ont eu lieu à la maison) comparé aux naissances inopinées à la maison (celles qui n’étaient initialement pas prévues à la maison en début de grossesse)

Les femmes qui ont initialement prévu d’accoucher à la maison mais qui ont ensuite été transférées à l’hôpital (note: pendant la grossesse et l’acccouchement) sont celles qui ont le plus haut risque d’IPPM dans la période considérée. (note: 65 décès, sur 10 000 à 18 000 femmes dans ce cas, selon les calculs)

CONCLUSION: Ces résultats sont à interpréter avec précaution en raison des incohérences dans les données. Deux points peuvent cependant être soulignés
1. Les résultats suggèrent que les taux d’IPPM pour les naissances à domicile ne se sont pas améliorés au cours de la période considérée, malgré une amélioration du taux d’IPPM global (tous groupes confondu)
2. Alors que les femmes qui ont prévu une naissance à domicile et ont effectivement accouché à domicile ont semblent avoir un taux d’IPPM généralement favorable, ce n’est pas le cas de celles qui ont dû être transférées (note: pendant la grossesse ou accouchement, urgence ou non) en hôpital.

Les femmes qui choisissent de prévoir un accouchement a domicile doivent recevoir une information complète, claire et fondée sur des preuves par les professionnels qui soutiennent leur décision. Les informations doivent porter sur les bénéfices, les risques et les incertitudes potentiels associés à leur choix.

Il est très inquiétant que les données nationales de l’Angleterre et du Pays de Galles ne fournissent pas d’information précise sur le moment et la raison des transferts de lieu de naissance entre la maison et l’hôpital, et les issues de ces transferts.




Abstract (English)  :

Objective The objective of this study was to obtain the best estimate of intrapartum-related perinatal mortality (IPPM) rates for booked home births.

Design A population-based cross-sectional study.

Setting England and Wales.

Subjects All births in England and Wales, including home births (intended or unintended) occurring between 1994 and 2003.

Methods All IPPM data were derived from the Confidential Enquiry into Maternal and Child Health. Denominators were derived by using unintended home births and transfer rates from home to hospital, from previous studies, with sensitivity analyses. IPPM rates were calculated for the three following subgroups: (a) the completed home birth group, (b) the transferred group and (c) the unintended home birth group.

Outcome IPPM rate.

Results The overall IPPM rate for England and Wales improved between 1994 and 2003. However, data to obtain a precise estimate of IPPM rate for booked home birth were not available. The average IPPM rate for all births in the study period was 0.79 per 1000 births (95% CI 0.77–0.81), and the estimated IPPM rate for booked home births was 1.28 or 0.74 per 1000 births, depending on the method of calculation (range 0.49–1.47). The IPPM rates for the completed home birth group appeared to be lower throughout the study period compared with the unintended home birth groups. Those women who had booked for a home birth, but later needed to transfer their care for a hospital birth, appeared to have the highest risk of IPPM in the study period.

Conclusions The results of this study need to be interpreted with caution due to inconsistencies occurring in the recorded data. However, the data do highlight two important features. First, they suggest that IPPM rates for home births do not appear to have improved over the study period examined, even though rates did so overall. Second, although the women who booked for home births and had their babies at home seemed to have a generally low IPPM rate, those who required their care to be transferred to hospital did not. Women who book for home births should be offered comprehensive evidence-based information about the potential benefits, risks and uncertainties associated with their choice of birthplace by the healthcare professional responsible for supporting their decision. It is of considerable concern that the data recorded nationally in England and Wales do not provide accurate information about when and why a transfer from home to hospital booking occurs and about their outcomes.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Read discussion on related CianeWiki page:

http://cianewiki.naissance.asso.fr/articles/2217

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ lieu de naissance ; accouchement à domicile ; accouchement planifié à domicile ; mortalité périnatale

Auteur·e de cette fiche :

Emmanuelle Phan — 21 Sep 2008
➡ dernière modification : Bernard Bel — 23 Feb 2009

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)