Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2228

Créée le : 21 Sep 2008
Modifiée le : 07 Jan 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

A description of the management and outcomes of vaginal birth after cesarean birth in the homebirth setting. J Midwifery Womens Health. 2005 Sep-Oct;50(5):386-91.

Auteur·e(s) :

Latendresse G, Murphy PA, Fullerton JT.

Année de publication :

2005

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16154065?ordina…

Résumé (français)  :

Description de la gestion et des résultats des accouchements par voie vaginale après césarienne (AVAC) lors d’accouchements à domicile.

Notre objectif est de décrire les résultats des accouchements prévus à domicile pour 57 femmes ayant un antécédent de césarienne. Les données sont tirées d’une étude prospective plus large sur les accouchements prévus à domicile et la pratique des sages-femmes. Les données disponibles incluaient des facteurs démographiques, l’information sur les risques périnataux (revoir si le sens est juste), et les résultats des soins anténataux, intrapartum, postpartum et néonataux. Le parcours hospitalier a été étudié en cas de transfert vers l’hôpital.
53 des 57 femmes (93%) ont eu un accouchement par voie basse spontané, on a utilisé la ventouse pour 1 femme, et 3 (5,3%) ont eu une nouvelle césarienne. 31 femmes sur les 32 (97%) qui avaient déjà eu un accouchement vaginal après césarienne (AVAC) ont pu de nouveau avoir un AVAC ; 22 des 25 (88%) qui n’avaient pas de passé d’A
VAC ont donné naissance par voie vaginale. 50 (87,7%) de ces femmes ont donné naissance à la maison alors que 7 (12,3%) ont accouché à l’hôpital. Aucune de ces femmes n’a vécu de rupture utérine ou de déhiscence. Un enfant est né sans vie, et cela a été attribué un dépassement de terme avec liquide amniotique teinté (méconium).
Les sages-femmes certifiées (certified midwives) pratiquant les accouchement à domicile doivent connaître les risques pour la mère et l’enfant, sélectionner correctement leur clientèle, et être à même de conseiller les patientes au sujet des risques potentiels. En regard des connaissances actuelles, un AVAC à domicile n’est pas conseillé. Il est impératif, à la lumière des connaissances et pratiques actuelles, de préconiser pour les accouchements à l’hôpital la disponibilité de sages-femmes diplômées et les soins centrés sur la parturiente.

Abstract (English)  :

Our objective was to describe the outcomes of intended home birth among 57 women with a previous cesarean birth. Data were drawn from a larger prospective study of intended homebirth in nurse-midwifery practice. Available data included demographics, perinatal risk information, and outcomes of prenatal, intrapartum, postpartum, and neonatal care. The hospital course was reviewed for those transferred to the hospital setting. Fifty-three of 57 women (93%) had a spontaneous vaginal birth, 1 had a vacuum-assisted birth, and 3 (5.3%) had a repeat cesarean birth. Thirty-one of 32 (97%) women who had a previous vaginal birth after cesarean birth (VBAC) had a successful VBAC; 22 of 25 (88%) women without a history of VBAC successfully delivered vaginally. Fifty (87.7%) of these women delivered in the home setting, whereas 7 (12.3%) delivered in the hospital setting. None of the women experienced uterine rupture or dehiscence. One infant was stillborn. This event was attributed to a postdates pregnancy with meconium. Certified nurse-midwives with homebirth practices must be knowledgeable about the risks for mother and baby, screen clientele appropriately, and be able to counsel patients with regard to potential adverse outcomes. Given what is presently known, VBAC is not recommended in the homebirth setting. It is imperative in the light of current evidence and practice climate to advocate for the availability of certified nurse-midwife services and woman-centered care in the hospital setting.

Sumário (português)  :

Remarques :

Traduction Aurélie B relecture E.Phan

See comments http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16814229?ordinalpos=16&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_DefaultReportPanel.Pubmed_RVDocSum

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; accouchement à domicile ; accouchement planifié à domicile

Auteur·e de cette fiche :

Emmanuelle Phan — 21 Sep 2008
➡ dernière modification : Bernard Bel — 07 Jan 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)