Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2259

Créée le : 16 Dec 2008
Modifiée le : 16 Dec 2008

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

A randomised controlled trial of routine versus restrictive use of episiotomy at operative vaginal delivery: a multicentre pilot study. BJOG: An International Journal of Obstetrics & Gynaecology Volume 115 Issue 13, Pages 1695 - 1703 Published Online: 13 Nov 2008

Auteur·e(s) :

DJ Murphy, M Macleod, R Bahl, K Goyder, L Howarth, B Strachan

Année de publication :

2008

URL(s) :

http://www3.interscience.wiley.com/journal/1215096…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

ABSTRACT
Objective To compare the maternal and neonatal outcomes of operative vaginal delivery in relation to the use of episiotomy.

Design Pilot randomised controlled trial (RCT).

Setting Two urban maternity units in Scotland and England.

Sample Nulliparous women anticipating a singleton cephalic vaginal delivery were recruited in the antenatal period.

Methods If an operative vaginal delivery was required in the second stage of labour, women were randomised to either routine (in all cases) or restrictive (only if tearing apparent) use of episiotomy.

Main outcome measures The primary outcome was anal sphincter tearing (third or fourth degree). Secondary outcomes included postpartum haemorrhage (PPH), neonatal trauma and pelvic floor symptoms up until 10 days postpartum.

Results In a group of 317 women requiring operative vaginal delivery, 200 were randomised: 99 to routine use of episiotomy and 101 to restrictive use. There were small differences in the rates of anal sphincter tears (8.1% routine versus 10.9% restrictive, OR 0.72, 95% CI 0.28–1.87) and primary PPH (36.4% routine versus 26.7% restrictive, OR 1.57, 95% CI 0.86–2.86). Neonatal trauma was similar between the two groups (45.5% routine versus 43.6% restrictive, OR 1.08, 95% CI 0.62–1.89), as was prolonged catheterisation, urinary incontinence, faecal incontinence, perineal infection and prolonged hospital admission.

Conclusions This pilot study does not provide conclusive evidence that a policy of routine episiotomy is better or worse than a restrictive policy. A definitive RCT is feasible but will require a large sample size to inform clinical practice.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ épisiotomie ; forceps ; ventouse

Auteur·e de cette fiche :

Emmanuelle Phan — 16 Dec 2008

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)