Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3046 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2263

Créée le : 24 Dec 2008
Modifiée le : 24 Dec 2008

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Réseau sentinelle Audipog 2004–2005. Partie 1 : résultats des principaux indicateurs périnatals Audipog perinatal network. Part 1: Principal perinatal health indicators, 2004–2005. Gynécologie Obstétrique & Fertilité. Volume 36, numéro 11, pages 1091-1100.

Auteur·e(s) :

F. Vendittelli, O. Rivière, C. Crenn-Hébert, O. Claris, V. Tessier, D. Pinquier, F. Teurnier, J. Lansac, B. Maria

Année de publication :

2008

URL(s) :

http://www.em-consulte.com/article/189201
https://doi.org/10.1016/j.gyobfe.2008.08.010

Résumé (français)  :

Objectif

Présenter, à partir du réseau sentinelle Audipog, les principaux indicateurs périnatals en 2004–2005.
Patientes et méthodes

Nous avons reçu, tout au long des deux années 2004–2005, des données de maternités qui ont conduit à un fichier de 71 406 grossesses en provenance de 86 maternités. Nous avons constitué pour 2004–2005, un sous-échantillon, par tirage au sort, ne comprenant que les naissances survenues pendant un mois par maternité. Notre étude porte sur 6987 grossesses en 2004 et 7648 grossesses en 2005.
Résultats

Les principaux résultats concernant les indicateurs 2004–2005 ont montré une augmentation du nombre de femmes exerçant une profession en cours de grossesse (62,3 % versus 66,3 %) (p =0,0008) et ayant eu un enseignement supérieur (35,1 % versus 41,9 %) (p <0,0001). Les femmes ont eu moins d’amniocentèses (10,4 % versus 7,9 %) (p <0,0001), plus souvent une consultation avant 14 semaines d’aménorrhée (SA) (30,5 % versus 33,9 %) (p =0,0002) et moins souvent aucune consultation (1,1 % versus 0,4 %) (p =0,0003). Il y a eu plus de femmes avec un diabète (4 % versus 5 %) (p =0,007). Le pourcentage d’accouchements prématurés était de 6,4 % en 2004 et 7 % en 2005 (p =0,14). Le pourcentage de prématurité induite est passé de 37 % en 2004 à 41,2 % en 2005 (p =0,18). Le taux de césarienne est passé de 19 à 19,2 % sur les deux années et le taux d’intervention voie basse de 13,1 à 11,2 % entre 2004 et 2005 (p =0,0015).
Discussion et conclusion

Ces résultats sont globalement dans la continuité de ce qui avait été amorcé les années précédentes. L’âge gestationnel à l’accouchement et le taux de césarienne sont restés assez stables.

Abstract (English)  :

Objective

To present the principal perinatal indicators for 2004–2005, based on data from the Audipog sentinel network.
Patients and methods

The database for 2004 and 2005 covers 71,406 pregnancies from 86 maternity units throughout the year. We constructed a random subsample each year by including only the births occurring during a single month for each maternity ward. Our study therefore analyzes 6987 pregnancies in 2004 and 7648 pregnancies in 2005.
Results

The number of women working during pregnancy increased between 2004 and 2005 (62.3% versus 66.3%) (p =0.0008) as did the percentage with a postsecondary education (35.1% versus 41.9%) (p <0.0001). The percentage of amniocenteses declined (10.4% versus 7.9%) (p <0.0001). Use of prenatal care improved: more women had prenatal visits before week 14 (30.5% versus 33.9%) (p =0.0002), and fewer women had no prenatal care at all (1.1% versus 0.4%) (p =0.0003). The percentage of preterm deliveries was 6.4% in 2004 and 7% in 2005 (p =0.14) and the percentage of induced preterm deliveries was 37% in 2004 and 41.2% in 2005 (p =0.18). The cesarean rate was essentially stable (19 and 19.2%) and the rate of instrumental intervention in vaginal deliveries fell from 13.1% in 2004 to 11.2% in 2005 (p =0.0015).
Discussion and conclusion

The rates of cesarean and of preterm deliveries remained stable between 2004 and 2005, but the rate of induced preterm deliveries rose. These indicators are consistent with trends that began earlier.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ médecine factuelle ; santé publique ; déontologie ; consentement éclairé

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 24 Dec 2008

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)