Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2323

Créée le : 02 May 2009
Modifiée le : 29 Oct 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

À propos de « Accoucher aux Pays-Bas : un must ? », le point de vue du Ciane, collectif d’usagers de la santé. Journal de Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction.

Auteur·e(s) :

Phan, E., Akrich, M., Bel, B.

Année de publication :

2009

URL(s) :


https://doi.org/10.1016/j.jgyn.2009.03.002

Résumé (français)  :

Dans son éditorial « Accoucher aux Pays-Bas : un must ? » (http://afar.info/id=2297), J. Nizard analyse des données néerlandaises et en déduit que l’évolution du système français de périnatalité qui favoriserait le développement de l’accouchement à domicile et des maisons de naissance n’est pas souhaitable. Le Ciane, collectif d’usagers de la santé, exprime son désaccord avec ces conclusions. D’une part, la stagnation de la mortalité périnatale aux Pays-Bas n’est aucunement liée, selon les sources même utilisées dans l’éditorial, au fait que les accouchements à bas risque sont pratiqués à domicile. D’autre part, si le choix d’un système de soins ne doit se faire sur des critères exclusivement économiques, cela ne signifie pas que les solutions peu coûteuses sont forcément de piètre qualité. Et enfin, les femmes néerlandaises ont effectivement peu le choix des modalités du suivi de leur grossesse et de leur lieu d’accouchement, mais les femmes, en France, n’en ont pas davantage dans le système actuel.

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

Le Ciane exprime son désaccord avec les conclusions de l’éditorial « Accoucher aux Pays-Bas : un must ? »

Argument (English):

Ciane expresses its disagreement with conclusions of the editorial “Giving birth in the Netherlands: a must? “

Argumento (português):

Ciane expressa seu desacordo com as conclusões do editorial “Dar à luz na Holanda: uma obrigação? “

Mots-clés :

➡ santé publique ; mortalité périnatale ; accouchement planifié à domicile

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 02 May 2009
➡ dernière modification : Bernard Bel — 29 Oct 2018

Articles apparentés
#2297   J. Nizard (2008). Accoucher aux Pays-Bas : un must ? / Delivering in The Netherlands: A must? Editorial. Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction (2008) 37, 634—636. ➡ https://afar.info/id=2297
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)