Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3032 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=237

Créée le : 15 Dec 2003
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

The effect of epidural neostigmine combined with ropivacaine and sufentanil on neuraxial analgesia during labor. Anesthesia & Analgesia. 2003 Apr;96(4):1161-6.

Auteur·e(s) :

Roelants F, Rizzo M, Lavand’homme P.

Année de publication :

2003

URL(s) :

http://www.anesthesia-analgesia.org/cgi/content/ab…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Spinal neostigmine produces analgesia without respiratory depression or hypotension but provokes major gastrointestinal side effects. Epidural injection of this drug, however, appears to induce analgesia devoid of such side effects. In this study, we evaluated the effect of a bolus of epidural neostigmine on the duration and magnitude of analgesia in early labor and assessed its eventual sparing effect on subsequent local anesthetic requirements. Epidural neostigmine methylsulfate (maximal dose 4 microg/kg) was added to 10 mL of ropivacaine 0.1%, with and without sufentanil 10 microg, to initiate analgesia. Twenty minutes after injection, pain score, sensory level, and motor block were assessed. Time until request for supplemental epidural medication was also recorded. Patient-controlled epidural analgesia with ropivacaine 0.1% was used for epidural supplementation. Maternal and fetal side effects were closely recorded. Neostigmine (4 microg/kg), when added to ropivacaine 10 mg, provided equivalent analgesia to ropivacaine 20 mg but was less effective than sufentanil 10 microg for the initiation of labor epidural analgesia. Further, neostigmine did not modify the subsequent patient-controlled epidural analgesia local anesthetic requirements during labor. No hemodynamic instability, additional motor block, or bothersome side effects were recorded.
IMPLICATIONS: The combination of epidural neostigmine (4 microg/kg) with the local anesthetic ropivacaine, with or without sufentanil, does not significantly enhance neuraxial analgesia during labor. Such a dose, however, has no bothersome side effects.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ médicaments antidouleur ; péridurale ; douleur

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 15 Dec 2003

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)