Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2383

Créée le : 24 Mar 2010
Modifiée le : 24 Mar 2010

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Indications et prérequis à la réalisation d’une extraction instrumentale : quand, comment et où ? Indications and prerequisites for operative vaginal delivery: when, how and where?Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction Vol 37, N° 8S1 - décembre 2008 pp. 188-201

Auteur·e(s) :

L Sentilhes, P Gillard, P Descamps, A Fournié

Année de publication :

2008

URL(s) :

http://www.em-consulte.com/article/194983
https://doi.org/JGYN-12-2008-37-8-S-0368-2315-101019-200810544

Résumé (français)  :

Objectifs : déterminer les indications et prérequis à la réalisation d’une extraction instrumentale.

Méthode : recherche bibliographique effectuée par consultation des banques de données PubMed, Embase et Cochrane sans limitation de durée.

Résultats : les indications d’une extraction instrumentale sont : une anomalie du rythme cardiaque fœtal (NP4), l’absence de progression du mobile fœtal à partir de 30 minutes dans la mesure où l’intensité des efforts expulsifs a été jugée suffisante sans progression du mobile fœtal (avis d’expert), une fatigue maternelle ou une pathologie contre-indiquant les manœuvres de Valsalva (avis d’expert). Les extractions instrumentales (forceps, spatules ou ventouses) avant dilatation complète ou sur une présentation non engagée ne sont pas recommandées (NP4). Il est recommandé que l’obstétricien connaisse le dossier médical et obstétrical de la patiente, ainsi que la variété de la présentation avant la réalisation d’une extraction instrumentale (avis d’expert). La précision du toucher vaginal pour diagnostiquer l’engagement d’une présentation céphalique et déterminer la variété de la présentation est respectivement de 88 % et 80 % (NP2). En cas de doute concernant la variété de la présentation, il est recommandé de réaliser une échographie avant la réalisation d’une extraction instrumentale (avis d’expert). Les données scientifiques actuelles sont insuffisantes pour contre-indiquer formellement la réalisation d’une extraction instrumentale à la partie haute. La situation sera analysée au cas par cas et en fonction de l’expérience du praticien (avis d’expert). Les obstétriciens doivent avoir conscience que dans 6 % des cas, ils sont susceptibles de diagnostiquer à tort une présentation engagée à la partie haute, alors qu’elle n’est en réalité pas engagée. L’association de plusieurs facteurs d’échec d’extraction instrumentale doit faire formellement privilégier une naissance par césarienne (avis d’expert). De manière générale, l’extraction à la partie haute n’est pas recommandée (avis d’expert). Le passage au bloc opératoire et la réalisation d’une épisiotomie de façon systématique ne sont pas recommandés (respectivement NP3 et NP4).

Conclusions : il est recommandé que l’obstétricien anticipe la prise en charge d’une complication possible, secondaire à l’extraction instrumentale, et que cette dernière soit réalisée de façon codifiée.

Abstract (English)  :

Objective: To determine the indications and prerequisites for operative vaginal delivery.

Methods: Articles were searched using PubMed and Cochrane library.

Results: Indications for operative vaginal delivery are non-reassuring fetal status (NP4), no progress from 30 minutes of adequate active pushing, maternal exhaustion (NP5), or medical indications to avoid Valsalva (NP5). Operative vaginal delivery (Thierry’s spatulas, forceps, and vacuum delivery) before that cervix is fully dilated and fetal head is fully engaged is not recommended (NP4). Obstetricians have to know patient medical record and the fetal head position before performing operative vaginal delivery (NP5). The reliability of transvaginal examination to determine the fetal engagement and intrapartum fetal head position is 88% and 80% respectively (NP2). Transabdominal ultrasound assessment is recommended in cases of doubts about the fetal head position (NP5). Available data are not sufficient to fully contraindicated midpelvic operative delivery. Each case should be considered individually and depending on the skill of the obstetrician (NP5). Obstetricians should be aware that they may wrongly consider the fetus engaged in the midpelvis in 6 % of cases, whereas it is not really engaged. Moreover, the presence of factors predictive of failed operative vaginal delivery must contraindicated midpelvic operative vaginal delivery and indicated a cesarean delivery (NP5). In general, midpelvic operative vaginal delivery is not recommended. Routine instrumental delivery in theatre and episiotomy for operative vaginal delivery are not recommended (NP3 and NP4, respectively).

Conclusions: Recommendations for operative vaginal delivery should be respected to minimize both fetal and maternal trauma. Obstetricians should anticipate the complications that may occurred following operative vaginal delivery.

Sumário (português)  :

Remarques :

article gratuit

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ épisiotomie ; extraction instrumentale ; dilatation

Auteur·e de cette fiche :

Emmanuelle Phan — 24 Mar 2010
➡ dernière modification : Bernard Bel — 24 Mar 2010

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)