Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2394

Créée le : 24 Mar 2010
Modifiée le : 24 Mar 2010

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Les hémorragies non-diagnostiquées du post-partum Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction Vol 30, N° 6 - octobre 2001 pp. 590-600

Auteur·e(s) :

G. Descargues [1], P. Pitette [1], A. Gravier [1], H. Roman [1], J.-P. Lemoine [1], L. Marpeau [1]

Année de publication :

2001

URL(s) :

http://JGYN-10-2001-30-06-0368-2315-101019-ART9
https://doi.org/http://www.em-consulte.com/article/114227

Résumé (français)  :

Objectif : Étudier les causes du défaut de diagnostic des hémorragies du post-partum.

Méthode : Étude rétrospective de 5 517 dossiers de patientes ayant accouchées par voie basse à la Clinique Gynécologique et Obstétricale du CHU de Rouen entre le 1/1/1997 et le 30/09/99. Quatre-ving-dix patientes (1,63 %) ayant accouché sans hémorragie diagnostiquée ont présenté une anémie du post-partum, avec une différence d’hématocrite d’au moins 10 points entre le bilan réalisé avant l’accouchement et le post-partum, ce qui correspond à une hémorragie supérieure à 1 litre. Notre avons étudié et comparé ce groupe aux hémorragies diagnostiquées et au reste de la population. L’analyse statistique a été réalisée à l’aide du test du Khi 2 ou de Fischer en fonction des effectifs et des comparaisons de moyennes par le calcul de z.

Résultats : Les facteurs de risque augmentés significativement correspondent à la primiparité, la présence d’une anémie avant l’accouchement, la réalisation d’un déclenchement, la présence d’une anesthésie loco-régionale, l’utilisation d’ocytocine, un travail long avec une phase active longue, une hyperthermie pendant le travail, la réalisation d’une épisiotomie et un délai prolongé entre la naissance de l’enfant et le début de la suture.

Conclusions : L’absence de diagnostic semble imputable au fait que l’estimation visuelle simple des saignements est un indicateur très médiocre notamment quand aucun moyen de recueil et de quantification n’est utilisé. De plus, il faut redéfinir les facteurs influençant la survenue d’une hémorragie en insistant sur la primiparité et ce qu’elle implique.

Abstract (English)  :

Missed diagnosis of hemorrhage in the postpartum period.
Objective: The purpose of this work was to search for the reasons why the diagnosis of post-partum hemorrhage may be missed.

Patients and methods: We reviewed retrospectively the files 5,517 vaginal delivery patients cared for in our Gynecology and Obstetrics Unit at the Rouen University Hospital between January 1, 1997 and September 30, 1999. Among these patients, 90 (1,63%) developed anemia during the post-partum period with a 10-point fall in the hematocrit from the pre-delivery level, which corresponds to a 1 liter loss of blood, but for whom no diagnosis of hemorrahage was made. We compared this group with the population of patients who had had a diagnosis of hemorrhage. The chi-squared or Fischer’s exact text were used where appropriate to compare means and calculate z.

Results: Significant risk factors were: primiparity, anemia before delivery, labor induction, locorregional anesthesia, use of ocytocin, long labor with a long active phase, fever during labor, episiotomy and prolonged delay between delivery and onset of suture.

Conclusions: Missed diagnosis appeared to be related to use of visual assessment to determine the degree of bleeding, a very mediocre indicator, particularly when no means of blood collection or quantification is used. In addition, factors having an impact on the development of hemorrhage should be revisited with particular attention given to primiparous patients.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ épisiotomie ; hémorragie postpartum ; cicatrices

Auteur·e de cette fiche :

Emmanuelle Phan — 24 Mar 2010

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)