Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2409

Créée le : 06 May 2010
Modifiée le : 30 Apr 2014

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Les pratiques médicales lors de l’accouchement: comparaison France-Canada. Revue de médecine périnatale Volume 1, Number 1 / mars 2009

Auteur·e(s) :

C. Le Ray, F. Audibert

Année de publication :

2009

URL(s) :

http://springerlink.com/content/p8j067m2r4221365/
https://doi.org/10.1007/s12611-009-0014-7

Résumé (français)  :

L’objectif de cet article est de comparer les pratiques obstétricales entre la France et le Canada et d’évaluer l’éventuel impact de ces différences sur la santé maternelle et périnatale. Nous avons plus particulièrement comparé les pratiques lors du deuxième stade du travail non compliqué. Les recommandations françaises proposent de limiter la durée totale du deuxième stade à deux heures et de limiter la durée des efforts expulsifs à trente minutes, alors que cette limite n’est pas proposée au Canada. En France, on recommande le monitorage fœtal continu pendant le travail, alors que l’auscultation intermittente est conseillée, sous certaines conditions, au Canada. La pratique d’une épisiotomie est encore beaucoup plus fréquente en France qu’au Canada, bien que les deux pays recommandent une utilisation restrictive de cette intervention. Enfin, le nombre et le rôle des sages-femmes sont très différents entre les deux pays, avec une intégration beaucoup plus importante des médecins et des sages-femmes en France et une autonomie complète des sages-femmes au Canada.

Abstract (English)  :

The purpose of this article is to compare the obstetric practices current in France and Canada and evaluate the possible impact of these differences on maternal and perinatal health. We compared more particularly the practices during the second stage of uncomplicated labor. French recommendations advise limiting the total duration of the second stage to two hours and the duration of active pushing to 30 minutes, whereas no limit is recommended in Canada. In France, continuous fetal monitoring during labor is recommended, whereas intermittent auscultation is advised, in certain cases only, in Canada. Episiotomies are still performed much more frequently in France than in Canada, although the two countries recommend a restricted use of this intervention. Finally, the number and role of midwives are very different in the two countries, physicians and midwives working together much more in France, whereas midwives enjoy total autonomy in Canada.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ durée du travail ; physiologie ; protocoles ; épisiotomie ; monitoring

Auteur·e de cette fiche :

Emmanuelle Phan — 06 May 2010

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)