Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=257

Créée le : 16 Dec 2003
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Predicting psychological well-being after emergency caesarean section: a preliminary study. Journal of Reproductive and Infant Psychology. 2002;20(1):25-36.

Auteur·e(s) :

Wijma K, Ryding EL, Wijma B.

Année de publication :

2002

URL(s) :

http://elsalena.ryding.net/eng.html

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

The experience of emergency caesarean section (EmCS) is traumatic for many women. Up to now, a possible relationship between psychological variables before and after EmCS has not been studied. Therefore, the present study was designed, to examine whether the women’s psychological condition during pregnancy correlates with their psychological well-being after EmCS. Questionnaires were administered in gestation week 32, a few days and one month after EmCS. A consecutive sample of pregnant women (N = 1981) completed questionnaires (the predictors) at Time 1. Predictors were operationalized by means of the Wijma-Delivery Expectancy/Experience Questionnaire (W-DEQ vers. A), the Spielberger Trait Anxiety Inventory (STAI) and the Stress Coping Inventory (SCI). Of those women who had an EmCS (N = 97), a selection (N = 40) completed questionnaires (the criterion variables) at Times 2 and 3. The criterion variables were operationalized by means of the W-DEQ vers. B, the Impact of Event Scale (IES), and the Symptom Checklist (SCL). Fear of childbirth (W-DEQ vers. A) was the best overall predictor of the three criterion variables, whereas general anxiety (STAI) was the best predictor of mental distress (SCL) after EmCS. In conclusion, according to the results of this study, particularly fear of childbirth during late pregnancy, but also general anxiety, is associated with mental distress after a subsequent EmCS. Maternal follow-up after a complicated delivery should perhaps be directed especially to women with a history of serious fear of childbirth and/or other anxiety difficulties during gestation.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; dépression, anxiété ; traumatismes ; stress post-traumatique ; psychologie

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 16 Dec 2003
➡ dernière modification : Alison Passieux — 02 Dec 2007

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)