Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2619

Créée le : 28 Oct 2015
Modifiée le : 27 Dec 2015

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Why do nurses abuse patients? Reflections from South African obstetric services - Social Science & Medicine - Vol. 47, 11 - ISBN: 02779536 - p.1781-1795

Auteur·e(s) :

Jewkes, Rachel; Abrahams, Naeemah; Mvo, Zodumo

Année de publication :

1998

URL(s) :

http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S02779…
https://doi.org/10.1016/S0277-9536(98)00240-8

Résumé (français)  :

Pourquoi les infirmiers maltraitent les patients

Les relations patients-infirmiers sont un champs de recherche empirique peu exploré, notamment dans les pays en voie de développement. Si les discours sur les soins infirmiers mettent en avant le “prendre soin“ (caring), la réalité est souvent différente et est plutôt caractérisée par des pratiques d’humiliation et de maltraitance physique

Cet article explore la question: pourquoi les infirmiers maltraitent les patients? à travers la présentation de résultats et de recherches en santé dans une partie des maternités Sud-Africaines. Il s’agit d’une recherche qualitative qui s’appuie sur 103 entretiens individuels approfondis et structurés au minimum, et sur quatre groupes de discussion menés avec des patients et professionnels des services.

Nombreuses patientes rapportent des négligences cliniques, des maltraitances verbales ou physiques de la part du personnel infirmier, de nature soit réactives, soit ritualisées.

Bien qu’elle expliquent que ces traitements proviennent de quelques professionnels déviants, l’analyse des données révèle une interaction complexe de problèmes dont : les circonstances organisationnelles, l’insécurité professionnelle, la perception d’une nécessité d’assoir un contrôle sur l’environnement et l’utilisation de mesures coercitives et punitives dans ce but, le tout sous-tendu par l’idéologie de l’infériorité du patient

Ces résultats suggèrent que les infirmiers sont dans une lutte continuelle pour affirmer leur identité professionnelle et leur identité de classe moyenne, et dans un processus de violence contre les patients comme d’un moyen de créer la distance sociale et de contribuer à l’imaginaire de l’identité et du pouvoir (?)

La violence s’est généralisée du fait du manque de responsabilité des services de santé et du manque de réaction des cadres de santé contre les personnels maltraitants. Elle est aussi devenue la norme dans les pratiques infirmières du fait de l’absence d’idéologies concurrente dans le domain des soins et de l’éthique infirmière. En conclusion, l’article présente les pistes de réflexion pour améliorer les relations patients-soignants

Abstract (English)  :

Nurse–patient relationships are a substantially neglected area of empirical research, the more so in developing than developed countries. Although nursing discourse usually emphasises “caring”, nursing practice is often quite different and may be more strongly characterised by humiliation of patients and physical abuse.

This paper explores the question: why do nurses abuse patients, through presentation and discussion of findings of research on health seeking practices in one part of the South African maternity services. The research was qualitative and based on 103 minimally structured in-depth individual interviews and four group discussions held with patients and staff in the services.

Many of the patients reported clinical neglect, verbal and physical abuse from nursing staff which was at times reactive, and at others, ritualised, in nature.

Although they explained nurses’ treatment of them in terms of a few `rotten apples in the barrel’, analysis of the data revealed a complex interplay of concerns including organisational issues, professional insecurities, perceived need to assert “control” over the environment and sanctioning of the use of coercive and punitive measures to do so, and an underpinning ideology of patient inferiority.

The findings suggest that the nurses were engaged in a continuous struggle to assert their professional and middle class identity and in the process deployed violence against patients as a means of creating social distance and maintaining fantasies of identity and power.

The deployment of violence became commonplace because of the lack of local accountability of services and lack of action taken by managers and higher levels of the profession against nurses who abuse patients.

It also became established as “normal” in nursing practice because of a lack of powerful competing ideologies of patient care and nursing ethics. The paper concludes by discussing avenues for intervention to improve staff-patient relationships.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Argument (français) :

Afrique du Sud. La violence des personnels infirmiers à travers des entretiens individuels et de groupe, pour les soins en maternité. La violence est liée à au besoin d’identité professionnelles et de classe moyenne des soignants, et banalisée du fait de la non responsabilité du système et des cadres. Sous-tendue par l’idée d’une infériorité des patients

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale ; iatrogénie ; protocoles ; santé publique ; traumatismes ; déontologie

Auteur·e de cette fiche :

Import 28/10/2015 — 28 Oct 2015
➡ dernière modification : Bernard Bel — 27 Dec 2015

Articles apparentés
Ciblé par #3059   Marie-Laure Franeczek (2018). Violence obstétricale : essai de définition à partir de la littérature scientifique. Mémoire de gynécologie et obstétrique. ➡ https://afar.info/id=3059
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)