Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2649

Créée le : 15 Nov 2015
Modifiée le : 11 Aug 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Effets du stress prénatal sur le fœtus et les données périnatales : une revue critique de la littérature / Prenatal stress effects on fetus and perinatal variables: A critical review of the literature. L’Évolution Psychiatrique, Volume 77, Issue 2, Pages 291-301

Auteur·e(s) :

Thomas Gallois, Jaqueline Wendland, Sylvie Tordjman

Année de publication :

2012

URL(s) :

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/…
https://doi.org/10.1016/j.evopsy.2012.01.006

Résumé (français)  :

L’idée que les états émotionnels de la femme enceinte ont des répercussions sur l’enfant à naître remonte à l’Antiquité, mais ce n’est que depuis une quarantaine d’années que les études se sont intéressées aux conséquences du stress sur la grossesse et le développement de l’enfant. De nombreuses recherches ont étudié les effets du stress prénatal sur l’issue obstétricale et néonatale de la grossesse, en particulier sur la prématurité et le faible poids de naissance. La littérature met en évidence que le stress durant la grossesse est associé à un terme raccourci et un poids de naissance moins élevé, conditions qui peuvent à leur tour avoir des répercussions sur le développement ultérieur de l’enfant. Les recherches explorent également l’impact du stress prénatal sur l’activité motrice, le rythme cardiaque et le périmètre crânien du fœtus, mais avec des résultats contradictoires. L’état émotionnel de la future mère peut avoir également des effets sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement. De plus, plusieurs études montrent que les événements de vie stressants n’ont pas le même impact selon le trimestre de la grossesse au cours duquel ils surviennent. Cet article propose une revue critique de la littérature quant aux effets du stress prénatal sur le fœtus et sur les données périnatales, et développer certaines hypothèses sur la transmission physiologique du stress maternel au fœtus.

Abstract (English)  :

Although effects of pregnant mothers’ emotions on fetal development have historically been the subject of debate, studies on the effects of stress on pregnancy and infant development have only been conducted during the past forty years. Many researches have been carried out on the consequences of prenatal stress on pregnancy and birth-related variables, in particular prematurity and birthweight. The literature shows that prenatal stress can lead women to give birth earlier and to have less heavy newborns. In turn, these conditions may have negative impact on later child development. Studies also explored the impact of prenatal stress on fetal motor activity, heart rate and head circumference, although discrepant results are reported. The future mother’s emotional state may also influence the course of pregnancy and delivery. However, several studies show that stressful life events have a different impact according to the trimester of pregnancy. This article provides a critical review of the literature on the effects of prenatal stress on fetal development and perinatal variables. Some hypotheses concerning the physiological transmission of maternal stress to the fetus are also examined.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Argument (français) :

Cet article propose une revue critique de la littérature quant aux effets du stress prénatal sur le fœtus et sur les données périnatales, et développe certaines hypothèses sur la transmission physiologique du stress maternel au fœtus.

Argument (English):

This article provides a critical review of the literature on the effects of prenatal stress on fetal development and perinatal variables. Some hypotheses concerning the physiological transmission of maternal stress to the fetus are also examined.

Argumento (português):

Este artigo fornece uma revisão crítica da literatura sobre os efeitos do estresse pré-natal no desenvolvimento fetal e variáveis perinatais. Algumas hipóteses sobre a transmissão fisiológica do estresse materno ao feto também são examinadas.

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; prématurés ; psychologie ; santé publique ; faible poids de naissance

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 15 Nov 2015
➡ dernière modification : Bernard Bel — 11 Aug 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)