Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 
 Español 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3076 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2652

Créée le : 28 Dec 2015
Modifiée le : 04 Apr 2022

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Les gestes obstétricaux violents. Les Dossiers de l’Obstétrique n° 317, juin 2003, pages 26-29

Auteur·e(s) :

Hélène Vadeboncoeur

Année de publication :

2003

URL(s) :

https://www.academia.edu/9931770/Les_gestes_obsté…

Résumé (français)  :

« Ce ne sont pas forcément des formes de violences intentionnelles ou volontaires, mais il peut arriver qu’elles le soient »

Constat que violence pendant l’accouchement ne fait l’objet d’aucune étude.

L’auteure a réalisé une étude de cas pour répondre aux questions : « Comment traite-t-on les femmes qui accouchent au Québec ? » et « Est-ce qu’on pourrait regarder les pratiques obstétricales sous l’angle de la violence ? » Elle a assisté à l’accouchement de 15 femmes, puis réalisé une trentaine d’entretiens avec les femmes, les accompagnantes, les professionnels concernés.

L’auteure propose comme définition violence obstétricale (révisable suite à l’analyse) : « Forme de violence systémique ou institutionnelle, consiste en une intervention ou son absence par laquelle un ou une professionnelle de l’obstétrique cherche à contrôler la femme en train d’accoucher en utilisant des moyens de différents ordres, par exemple physique : la force, la contrainte, ou des dimensions psychologiques : la menace de force, l’intimidation, le dénigrement, l’hostilité, ou un geste posé sans son consentement libre et éclairé et explicite ».

Dans l’article, elle détaille trois cas dans lesquels elle dégage différents types de violences : thérapeutiques, systémiques, psychologiques. Exemple : une femme dont on rompt la poche des eaux sans raison (violence thérapeutique), s’ensuit une forte envie de pousser, ce que l’infirmière lui interdit (violence systémique car « interdire de pousser » semble quelque chose de normal) ; pour l’empêcher de pousser l’infirmière lui indique que « le col pourrait se déchirer » et que « chaque fois que tu pousses, tu retardes les choses d’une heure ». Il s’agit de manipulation, que le médecin a qualifiée pendant les entretiens de « terrorisme médical ».

Abstract (English)  :

“These are not necessarily intentional or voluntary forms of violence, but they can be.

It was noted that violence during childbirth is not studied.

The author conducted a case study to answer the questions: “How are women giving birth in Quebec treated? She attended the births of 15 women, and then conducted some thirty interviews with the women, the attendants, and the professionals involved.

The author proposes the following definition of obstetric violence (which can be revised following the analysis): “A form of systemic or institutional violence, consisting of an intervention or its absence by which an obstetric professional seeks to control the woman in labour by using different means, for example physical: force, coercion, or psychological dimensions: the threat of force, intimidation, denigration, hostility, or an action taken without her free, informed and explicit consent“.

In the article, she details three cases in which she identifies different types of violence: therapeutic, systemic and psychological. For example: a woman whose water broke without reason (therapeutic violence), the nurse forbade her to push (systemic violence because “forbidding to push“ seems normal); to prevent her from pushing, the nurse told her that “the cervix could tear“ and that “each time you push, you delay things for an hour“. This is manipulation, which the doctor described during the interviews as “medical terrorism“.

Sumário (português)  :

“Estas não são necessariamente formas intencionais ou voluntárias de violência, mas podem ser.

Foi observado que a violência durante o parto não é estudada.

O autor realizou um estudo de caso para responder às perguntas: “Como são tratadas as mulheres que dão à luz no Quebec? Assistiu aos nascimentos de 15 mulheres, e depois realizou cerca de trinta entrevistas com as mulheres, as acompanhantes, e os profissionais envolvidos.

O autor propõe a seguinte definição de violência obstétrica (que pode ser revista após a análise): “Uma forma de violência sistémica ou institucional, que consiste numa intervenção ou na sua ausência através da qual um profissional obstétrico procura controlar a mulher no trabalho de parto utilizando diferentes meios, por exemplo, físicos: força, coerção, ou dimensões psicológicas: a ameaça da força, intimidação, denigração, hostilidade, ou uma acção tomada sem o seu consentimento livre, informado e explícito“.

No artigo, ela detalha três casos em que identifica diferentes tipos de violência: terapêutica, sistémica e psicológica. Por exemplo: uma mulher cujas águas rebentaram sem razão (violência terapêutica), a enfermeira proibiu-a de empurrar (violência sistémica porque “proibir empurrar“ parece normal); para a impedir de empurrar, a enfermeira disse-lhe que “o colo do útero pode rasgar“ e que “cada vez que empurra, atrasa as coisas durante uma hora“. Isto é manipulação, que o médico descreveu durante as entrevistas como “terrorismo médico“.

Resumen (español)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Article du numéro de juin 2003 des Dossiers de l’obstétrique. Dans le même numéro, article de F. Dauphin sur les mythes de l’accouchement.

Argument (français) :

« Ce ne sont pas forcément des formes de violences intentionnelles ou volontaires, mais il peut arriver qu’elles le soient. »

Argument (English):

“These are not necessarily forms of intentional or willful violence, but they may be so.“

Argumento (português):

“Essas não são necessariamente formas de violência intencional ou voluntária, mas podem ser assim.“

Argumento (español):

Mots-clés :

➡ protocoles ; santé publique ; traumatismes ; iatrogénie ; violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale ; déontologie ; consentement éclairé

Auteur·e de cette fiche :

AFAR — 28 Dec 2015
➡ dernière modification : Mercedes Granda — 04 Apr 2022

Articles apparentés
Ciblé par #3151   Camille Bourrelier (2018). Violences obstétricales : Histoire de l’émergence d’une nouvelle préoccupation sociale. Mémoire de Sage-Femme, Université de Tours ➡ https://afar.info/id=3151
Groupe ‘Dossier V.O. en France
Ciblé par #2610   St-Amant, Stéphanie (2013). Déconstruire l’accouchement. Épistémologie de la naissance : entre expérience féminine, phénomène biologique et praxis technomédicale. Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sémiologie. ➡ https://afar.info/id=2610
Ciblé par #2632   OMS (2014). La prévention et l’élimination du manque de respect et des mauvais traitements lors de l’accouchement dans des établissements de soins - ➡ https://afar.info/id=2632
Ciblé par #2639   Campagnon, Claire ; Ghadi, Véronique (2009). Haute Autorité de Santé - Un état des lieux fondé sur des témoignages d’usagers et de professionnels : la maltraitance « ordinaire » dans les établissements de santé - Étude de Claire COMPAGNON et Véronique GHADI - ➡ https://afar.info/id=2639
Ciblé par #2642   Pérez D’Gregorio, Rogelio (2010). Obstetric violence: A new legal term introduced in Venezuela - International Journal of Gynecology & Obstetrics - Vol. 111, 3 - ISBN: 00207292 - p.201-202 ➡ https://afar.info/id=2642
Ciblé par #2666   Mission ministérielle (2011). Promouvoir la bientraitance dans les établissements de santé - ➡ https://afar.info/id=2666
Ciblé par #2696   Belli, Laura F (2013). La violencia obstétrica: otra forma de violación a los derechos humanos - Obstetric violence: another form of Human Rights violation - Revista Redbioética/UNESCO - Vol. 4, 7 - ISBN: 2077-9445 - p.25-34 ➡ https://afar.info/id=2696
Ciblé par #2699   Olza Fernández, Ibone (2013). PTSD and obstetric violence - Midwifery Today with International Midwife - N°105 - ISBN: 1551-8892 - p.48-49, 68 ➡ https://afar.info/id=2699
Ciblé par #2740   Pickles, Camilla (2017). ’Obstetric Violence and the Law’: British Academy Postdoctoral Research Fellow Camilla Pickles - Oxford Law Faculty - Blog ➡ https://afar.info/id=2740
Ciblé par #2883   Françoise Molénat, Amina Yamgnane (2018). A propos du débat sur les “violences obstétricales”. GYNGER, revue de la SFMP. ➡ https://afar.info/id=2883
Ciblé par #2888   Marie-Hélène Lahaye (2018). Accouchement - Les femmes méritent mieux. Ed. Michalon. ISBN : 978-2-84186-876-6 ➡ https://afar.info/id=2888
Ciblé par #2889   Mélanie Déchalotte (2017). Le livre noir de la gynécologie. Ed. First. ISBN : 9782754090285 ➡ https://afar.info/id=2889
Ciblé par #2897   Sarah Poulin-Chartrand (2014). Un doctorat sur les violences obstétricales. Entretien avec Stéphanie St-Amant. Planète F Magazine. Publié le 23 avril. ➡ https://afar.info/id=2897
Ciblé par #2913   ANESM (2008). La bientraitance : définition et repères pour la mise en œuvre. Recommandations de Bonnes Pratiques Professionnelle. ➡ https://afar.info/id=2913
Ciblé par #2951   Phan, E., & Evrard, A. 2017 (2017). À propos du débat sur les violences obstétricales. Position du CIANE. Revue de Médecine Périnatale, 9(4): 201–202. ➡ https://afar.info/id=2951
Ciblé par #2952   CIANE (2017). Accouchement, mes droits, mes choix. Ciane, Fondation des femmes. Octobre ➡ https://afar.info/id=2952
Ciblé par #2955   Danielle Bousquet, Geneviève Couraud, Margaux Collet (2018). Les actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical. Rapport n°2018-06-26-SAN-034 voté le 26 juin 2018. Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes. ➡ https://afar.info/id=2955
Ciblé par #2958   Commission Nationale Consulative des Droits de l’Homme CNCDH (2018). Agir contre les maltraitances dans le système de santé : une nécessité pour respecter les droits fondamentaux. Avis de la CNCDH (France) adopté en séance plénière le 22 mai 2018. ➡ https://afar.info/id=2958
Ciblé par #2959   CIANE (2017). Violences obstétricales : comprendre, prévenir, réparer. Communiqué de presse, 17 octobre 2017. ➡ https://afar.info/id=2959
Ciblé par #3030   René Charles Rudigoz, Jacques Milliez, Yves Ville, Gilles Crepin, rapporteurs (2018). De la bientraitance en obstétrique. La réalité du fonctionnement des maternités. Rapport de l’Académie nationale de médecine, séance du 18 septembre. ➡ https://afar.info/id=3030
Ciblé par #3041   Nastassia Audibert (2016). « Violence obstétricale » - Émergence d’un problème public en France. Mémoire Master in International Development, PSIA – Paris School of International Affairs (Sciences Po) ➡ https://afar.info/id=3041
Ciblé par #3056   Basma Boubakri, July Bouhalier, Alison Ly, Elise Marcende, Caroline H (2017). Préconisations provisoires de l’IRASF et du SIVO contre les violences gynécologiques et obstétricales ➡ https://afar.info/id=3056
Ciblé par #3059   Marie-Laure Franeczek (2018). Violence obstétricale : essai de définition à partir de la littérature scientifique. Mémoire de gynécologie et obstétrique. ➡ https://afar.info/id=3059
Ciblé par #3104   Laëtitia Négrié, Béatrice Cascales (2016). L’accouchement est politique. Fécondité, femmes en travail et institutions. Éd. L’Instant Présent ➡ https://afar.info/id=3104
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)