Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2670

Créée le : 12 Mar 2016
Modifiée le : 12 Mar 2016

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Do Malawian women critically assess the quality of care? A qualitative study on women’s perceptions of perinatal care at a district hospital in Malawi - Reproductive Health - Vol. 9 - ISBN: 1742-4755 - p.30

Auteur·e(s) :

Kumbani, Lily C.; Chirwa, Ellen; Malata, Address; Odland, Jon Øyvind; Bjune, Gunnar

Année de publication :

2012

URL(s) :

http://dx.doi.org/10.1186/1742-4755-9-30
https://doi.org/10.1186/1742-4755-9-30

Résumé (français)  :

Contexte
Le Malawi a un fort taux de mortalité périnatale, 40 décès pour 1000 naissances. Pour promouvoir la santé néonatale, le gouvernement a identifié des packages de soins pour améliorer la santé maternelle et néonatale dans les établissements de soins. Cependant, indépendamment de disponibilité des services de santé, la perception que les femmes ont des soins est importante car elle influence le fait qu’elles utilisent ou non ces services.

Au Malawi, 95% des femmes enceintes reçoivent des soins de professionnels qualifiés (skilled attendants) en anténatal, mais seuls 71% des accouchements sont assurés par des professionnels qualifiés.

L’objectif de cette étude est de décrire les perceptions des femmes sur les soins périnataux, parmi les femmes ayant accouchés dans un hôpital local (district hospital)

Méthodes
Etude descriptive, avec collecte de données qualitatives et méthodes d’analyses. Les données ont été collectées lors d’entrevues poussées en face à face utilisant des guides d’entretien semi-structurés, et collectant des informations sur la perception des femmes vis-à-vis des soins périnataux. Un total de 14 entrevues ont été réalisées avec des femmes accouchant à l’hopital de Chiradzulu, entre février et mars 2011. On a demandé aux femmes comment elles ont perçu les soins reçus de la part des professionnels de santé pendant la période antépatum, intrapartum et postpartum. On les a aussi interrogées sur les informations qu’elles ont reçu pendant les soins. Les données ont été analysées manuellement en utilisant une analyse thématique

Résultats
Deux thèmes de l’étude ont été: bons soins, et soins non satisfaisant. Les sous thèmes de “bons soins“ ont été: respect, confidentialité, “privacy“ (vie privée) et accouchement normal. Les sous-thèmes de “soins non satisfaisants“ ont été: attitude des professionnels, retard de soins, soins non appropriés (inadequate care), et indisponibilité des “delivery attendants“

Conclusions
Bien que les résultats montrent que les femmes veulent être bien reçues dans l’établissement de soins, respectées, traitées avec gentillesse, dignité, qu’on ne leur crie pas dessus… elle ne sont montrent pas critiques à l’égard des soins reçus. Les femmes n’étaient pas au courant de la qualité des soins qu’elles devaient attendre, car elles n’étaient pas bien informées. Les femmes n’étaient pas critiques à l’égard des soins reçus car elles n’étaient pas informées du niveau standard de soins. Elles attendaient peu. Les professionnels de santé ont la responsabilité d’informer les femmes et leurs familles sur les soins que les femmes sont en droit d’attendre. Il y a aussi un besoin de standardisation des informations fournies aux femmes avant l’accouchement

Les femmes ne sont pas critiques à l’égard des soins reçus,

Abstract (English)  :

Background
Malawi has a high perinatal mortality rate of 40 deaths per 1,000 births. To promote neonatal health, the Government of Malawi has identified essential health care packages for improving maternal and neonatal health in health care facilities. However, regardless of the availability of health services, women’s perceptions of the care is important as it influences whether the women will or will not use the services. In Malawi 95% of pregnant women receive antenatal care from skilled attendants, but the number is reduced to 71% deliveries being conducted by skilled attendants. The objective of this study was to describe women’s perceptions on perinatal care among the women delivered at a district hospital.

Methods: A descriptive study design with qualitative data collection and analysis methods. Data were collected through face-to-face in-depth interviews using semi-structured interview guides collecting information on women’s perceptions on perinatal care. A total of 14 in depth interviews were conducted with women delivering at Chiradzulu District Hospital from February to March 2011. The women were asked how they perceived the care they received from health workers during antepartum, intrapartum and postpartum. They were also asked about the information they received during provision of care. Data were manually analyzed using thematic analysis.

Results: Two themes from the study were good care and unsatisfactory care. Subthemes under good care were: respect, confidentiality, privacy and normal delivery. Providers’ attitude, delay in providing care, inadequate care, and unavailability of delivery attendants were subthemes under unsatisfactory care.

Conclusions: Although the results show that women wanted to be well received at health facilities, respected, treated with kindness, dignity and not shouted at, they were not critical of the care they received. The women did not know the quality of care to expect because they were not well informed. The women were not critical of the care they received because they were not aware of the standard of care. Instead they had low expectations. Health workers have a responsibility to inform women and their families about the care that women should expect. There
is also a need for standardization of the antenatal information that is provided.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Argument (français) :

Conclusion de cette étude qui a analysé 14 entretiens. Les femmes Malawi sont
demandeuses de bien traitance mais peu demandeuse en qualité des soins, du fait
d’une faible information

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale ; iatrogénie ; protocoles ; santé publique ; traumatismes ; déontologie

Auteur·e de cette fiche :

Import 12/03/2016 — 12 Mar 2016
➡ dernière modification : Bernard Bel — 12 Mar 2016

Articles apparentés
Ciblé par #3059   Marie-Laure Franeczek (2018). Violence obstétricale : essai de définition à partir de la littérature scientifique. Mémoire de gynécologie et obstétrique. ➡ https://afar.info/id=3059
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)