Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2698

Créée le : 19 Mar 2016
Modifiée le : 16 Jan 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Birth as rape: There must be an end to `just in case’ obstetrics - British Journal of Midwifery - Vol. 14, 9 - ISBN: 0969-4900 - p.544-545

Auteur·e(s) :

Kitzinger, Sheila

Année de publication :

2006

URL(s) :

http://www.magonlinelibrary.com/doi/abs/10.12968/b…
https://doi.org/10.12968/bjom.2006.14.9.21799

Résumé (français)  :

Les femmes victimes d’accouchements traumatiques utilisent les mêmes mots que les victimes de viol. Sheila Kitzinger décrit les états de stress post traumatique après l’accouchement et leurs effets sur les femmes.

Abstract (English)  :

Women who suffer traumatic births often use the same language as victims of rape. Sheila Kitzinger discusses post-traumatic stress disorder resulting from birth and describes the effect on these women.

Sumário (português)  :

Remarques :

Court article dans British Journal of Midwifery. L’auteur explique que les femmes qui lui racontent leurs accouchements traumatiques utilisent le même vocabulaire que les victimes de viol : dégoût de soi, culpabilité d’avoir été la cause, hantées par des images… Elles font aussi face au paradoxe qu’il
s’agit d’un viol institutionnalisé et qu’on attend d’elles des remerciements. Elle
décrit les états de stress post-traumtic (flashback, …) ainsi que la manière
dont cela affecte les relations des femmes avec leur compagnon, leur bébé. Les
taux d’états de stress post-traumatiques sont selon elle sous-estimés (1/20)
car les femmes n’osent en parler, ayant le sentiment que ce n’est pas justifié; ou
parce qu’on les diagnostique et traite comme une dépression.

Pour S. Kitzinger, il faudrait tenir compte de la rechercher sur l’inefficacité
des interventions de routine, une femme-une sage-femme, le choix informé et le
choix du lieu d’accouchement.

Argument (français) :

Les femmes qui lui racontent leurs accouchements traumatiques utilisent le même vocabulaire que les victimes de viol : dégoût de soi, culpabilité d’avoir été la cause, hantées par des images…

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale ; iatrogénie ; protocoles ; santé publique ; traumatismes ; stress post-traumatique ; déontologie

Auteur·e de cette fiche :

Import 19/03/2016 — 19 Mar 2016
➡ dernière modification : Bernard Bel — 16 Jan 2018

Articles apparentés
Ciblé par #3059   Marie-Laure Franeczek (2018). Violence obstétricale : essai de définition à partir de la littérature scientifique. Mémoire de gynécologie et obstétrique. ➡ https://afar.info/id=3059
Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)