Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2702

Créée le : 09 Apr 2016
Modifiée le : 25 Jun 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Risk of severe postpartum hemorrhage in low-risk childbearing women in new zealand: exploring the effect of place of birth and comparing third stage management of labor - Birth (Berkeley, Calif.) - Vol. 39, 2 - ISBN: 1523-536X - p.98-105

Auteur·e(s) :

Davis, Deborah; Baddock, Sally; Pairman, Sally; Hunter, Marion; Benn, Cheryl; Anderson, Jacqui; Dixon, Lesley; Herbison, Peter

Année de publication :

2012

URL(s) :

https://www.researchgate.net/publication/234041652…
https://doi.org/10.1111/j.1523-536X.2012.00531.x

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

BACKGROUND: Primary postpartum hemorrhage is a leading cause of maternal mortality and morbidity internationally. Research comparing physiological (expectant) and active management of the third stage of labor favors active management, although studies to date have focused on childbirth within hospital settings, and the skill levels of birth attendants in facilitating physiological third stage of labor have been questioned. The aim of this study was to investigate the effect of place of birth on the risk of postpartum hemorrhage and the effect of mode of management of the third stage of labor on severe postpartum hemorrhage.

METHODS: Data for 16,210 low-risk women giving birth in 2006 and 2007 were extracted from the New Zealand College of Midwives research database. Modes of third stage management and volume of blood lost were compared with results adjusted for age, parity, ethnicity, smoking, length of labor, mode of birth, episiotomy, perineal trauma, and newborn birthweight greater than 4,000 g.

RESULTS: In total, 1.32 percent of this low-risk cohort experienced an estimated blood loss greater than 1,000 mL. Place of birth was not found to be associated with risk of blood loss greater than 1,000 mL. More women experienced blood loss greater than 1,000 mL in the active management of labor group for all planned birth places. In this low-risk cohort, those women receiving active management of third stage of labor had a twofold risk (RR: 2.12, 95% CI: 1.39-3.22) of losing more than 1,000 mL blood compared with those expelling their placenta physiologically.

CONCLUSIONS: Planned place of birth does not influence the risk of blood loss greater than 1,000 mL. In this low-risk group active management of labor was associated with a twofold increase in blood loss greater than 1,000 mL compared with physiological management. (BIRTH 39:2 June 2012).

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Autre recherche sur la même base de données que Dixon 2013 (http://afar.info/id=2701), sur
l’année 2006/2007 prenant en
compte les femmes à bas risque, liste d’exclusions dans le texte. Compare si
il y a un lien entre PPH >1000ml et mode de gestion délivrance et lieu
planifié pour la naissance, peu importe le lieu effectif.
Ici on a sélectionné 16210dossiers de femmes à bas risque sur un total de
39677 naissances soit 41,5% ; avec 214 PPH >1000ml constatées.
11,3% ont eu lieu au domicile ; 17,7 en ss1e ; 45,5 en ss2 e et 25,4 en ss3e
niveau.
Sur la table 1 page 101 il y a la description selon les variables étudiés :
lieu planifié, âge, parité, durée du W, VBS, ce sa en urgence, gestion active.
La table 2 donne pour les dossiers avec PPH >1000ml , soit 214 dossiers, la
répartition selon le lieu planifie et le type de gestion de la délivrance.
Le groupe AAD à moins de GA et moins de PPH que le groupe Centre de santé 3e :
25,9% GA au domicile / 77,8% GA en 3e et 1,0% de PPH au domicile contre 1,6
% en 3e ( résultat pas significatif)
Pour tous les dossiers, peu importe le lieu, après GA 7,3% de traitement
curatif par utero tonique, après GP 14% de TTc.
Conclusion : risque PPH >1000ml globalement X2 après GA et X3 pour les femmes
qui ont une césarienne en urgence.
Dans cette étude on a pris les dossiers de toutes les femmes à bas risque,
d’ou un pourcentage global plus bas pour la GP, 35,6%, comparé à l’étude
précédente.
Globalement PPH > 1000ml dans 1,32% des dossiers pour les femmes à bas risque.
Pas de risque different selon lieu planifié.

Commentaire : concerne tous les lieux et donne critères de bas risque
intéressants. (HJ)

Argument (français) :

Le lieu de naissance prévu n’influence pas le risque de perte de sang supérieure à 1 000 mL.

Argument (English):

Planned place of birth does not influence the risk of blood loss greater than 1,000 mL.

Argumento (português):

O local de nascimento planejado não influencia o risco de perda de sangue maior que 1.000 mL.

Mots-clés :

➡ physiologie ; hémorragie postpartum ; ocytocine (Syntocinon) ; ocytocine-delivrance

Auteur·e de cette fiche :

Import 09/04/2016 — 09 Apr 2016
➡ dernière modification : Bernard Bel — 25 Jun 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)