Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3046 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2785

Créée le : 26 Nov 2017
Modifiée le : 26 Nov 2017

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Beliefs and practices in using misoprostol for induction of labour among obstetricians in Zimbabwe - South African Journal of Obstetrics and Gynaecology - Vol. 23, 1 - p.24-27

Auteur·e(s) :

Madziyire, M.G.; Mateveke, B.; Gidiri, M.F.

Année de publication :

2017

URL(s) :

https://www.scopus.com/inward/record.uri?eid=2-s2.…
https://doi.org/10.7196/SAJOG.2017.v23i1.1163

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Background. Misoprostol is commonly used for induction of labour in term pregnancy. There are different routes and dosing schedules for administering the drug. Objectives. To describe the prescribing pattern (dose, route, duration), beliefs and factors affecting use of misoprostol for inducing term pregnancy among practising obstetricians in Zimbabwe. Methods. A cross-sectional descriptive survey was undertaken among practising obstetricians in Zimbabwe. A questionnaire was sent as an email, WhatsApp or short message service (SMS, or text) web link to all practising obstetricians in Zimbabwe using the SurveyMonkey online tool. All consenting practitioners were requested to respond online. The responses were analysed using the SurveyMonkey software. Results. There were 52 responses from the 63 questionnaires, a response rate of 82.5%. Seventy-six percent preferred oral misoprostol for induction of labour. The most common indication for induction was prolonged pregnancy accounting for 58% of respondents. The largest group of the practitioners who responded (36%) learnt their misoprostol dosing regimen from WHO/FIGO/NICE guidelines. A composite of highly variable dose regimens referred to as ‘other regimens’ was the dosing regimen preferred by 34% of respondents. Fiftyeight percent of practitioners used two cycles of misoprostol dosing before concluding that induction had failed and 52% would resort to caesarean section immediately if induction failed. Conclusion. The results show marked heterogeneity in the dosing schedules employed by obstetricians for induction of labour with the majority not following standard misoprostol guidelines for labour induction. © 2017, South African Medical Association. All rights reserved.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ déclenchement ; misoprostol (Cytotec)

Auteur·e de cette fiche :

Import 26/11/2017 — 26 Nov 2017

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)