Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2873

Créée le : 07 Jan 2018
Modifiée le : 27 Oct 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Antibiotic prophylaxis for operative vaginal delivery

Auteur·e(s) :

Tippawan Liabsuetrakul, Thanapan Choobun,Krantarat Peeyananjarassri, Monir Islam

Année de publication :

2017

URL(s) :

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/1465185…

Résumé (français)  :

Contexte

Les accouchements vaginaux assistés par vide et forceps augmenteraient l’incidence des infections post-partum et de la réadmission de la mère à l’hôpital par rapport à l’accouchement vaginal spontané. Des antibiotiques prophylactiques peuvent être prescrits pour prévenir ces infections. Cependant, l’avantage de la prophylaxie antibiotique pour les accouchements vaginaux opérés n’est toujours pas clair.

Objectifs

Evaluer l’efficacité et la sécurité de la prophylaxie antibiotique dans la réduction des morbidités infectieuses puerpérales chez les femmes subissant des accouchements vaginaux opératoires comprenant des accouchements sous ventouse ou à forceps, ou les deux.

Méthodes de recherche

Nous avons consulté les registres de tests de grossesse et d’accouchement de Cochrane (12 juillet 2017), ClinicalTrials.gov, la plate-forme du registre international des essais cliniques de l’OMS (ICTRP) (12 juillet 2017) et des listes de référence des études retrouvées.

Les critères de sélection

Tous les essais randomisés comparant des schémas thérapeutiques antibiotiques prophylactiques avec un placebo ou aucun traitement chez des femmes subissant un accouchement avec ventouse ou forceps étaient admissibles. Les participantes étaient toutes des femmes enceintes sans signes d’infection ni d’autres indications d’antibiotiques de tout âge gestationnel soumis à un vide ou à un accouchement avec forceps. Les interventions ont consisté en toute prophylaxie antibiotique (tout schéma posologique, toute voie d’administration ou à n’importe quel moment de l’accouchement ou de la puerpéralité) par rapport au placebo ou à l’absence de traitement.

Collecte et analyse de données

Deux auteurs de la revue ont évalué l’éligibilité des essais et la qualité méthodologique. Deux auteurs de la revue ont extrait les données indépendamment à l’aide de formulaires d’extraction de données préparés. Toutes les divergences ont été résolues par discussion et un consensus a été atteint grâce à une discussion avec tous les auteurs de la revue. Nous avons évalué la qualité méthodologique de l’essai inclus en utilisant l’approche GRADE.

Principaux résultats

Un essai portant sur 393 femmes ayant eu recours à un accouchement à l’aide de ventouse ou forceps a été inclus. L’essai a comparé l’antibiotique céfotétan par voie intraveineuse après clampage du cordon à l’absence de traitement. Cet essai a rapporté que deux des neuf résultats spécifiés dans cette revue. Sept femmes du groupe n’ayant pas reçu d’antibiotique souffraient d’endomyométrite et aucune dans le groupe d’antibiotiques prophylactiques, la réduction du risque était de 93% (rapport de risque (RR) de 0,07; intervalle de confiance à 95% (IC) de 0,00 à 1,21; données probantes de faible qualité). Il n’y avait pas de différence de durée du séjour à l’hôpital entre les deux groupes (différence moyenne (DM) 0,09 jour; IC 95% -0,23 à 0,41; preuves de faible qualité). Dans l’ensemble, le risque de biais a été jugé peu clair. La qualité des preuves utilisant GRADE était faible tant pour l’endométrite que pour la durée du séjour de la mère.

Conclusions des auteurs

Un petit essai a été identifié ne rapportant que deux résultats. Les preuves issues de cet essai clinique suggèrent qu’une prophylaxie antibiotique pourrait entraîner peu ou pas de différence en ce qui concerne l’endométrite ou la durée du séjour de la mère. Il n’y avait aucune donnée sur d’autres résultats permettant d’évaluer l’impact de la prophylaxie antibiotique après un accouchement vaginal opéré. Des recherches futures sur la prophylaxie antibiotique en cas d’accouchement vaginal opératoire sont nécessaires pour déterminer s’il est utile de réduire la morbidité post-partum.

Abstract (English)  :

Background

Vacuum and forceps assisted vaginal deliveries are reported to increase the incidence of postpartum infections and maternal readmission to hospital compared to spontaneous vaginal delivery. Prophylactic antibiotics may be prescribed to prevent these infections. However, the benefit of antibiotic prophylaxis for operative vaginal deliveries is still unclear.

Objectives

To assess the effectiveness and safety of antibiotic prophylaxis in reducing infectious puerperal morbidities in women undergoing operative vaginal deliveries including vacuum or forceps deliveries, or both.

Search methods

We searched Cochrane Pregnancy and Childbirth’s Trials Register (12 July 2017), ClinicalTrials.gov, the WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (12 July 2017) and reference lists of retrieved studies.

Selection criteria

All randomised trials comparing any prophylactic antibiotic regimens with placebo or no treatment in women undergoing vacuum or forceps deliveries were eligible. Participants were all pregnant women without evidence of infections or other indications for antibiotics of any gestational age undergoing vacuum or forceps delivery for any indications. Interventions were any antibiotic prophylaxis (any dosage regimen, any route of administration or at any time during delivery or the puerperium) compared with either placebo or no treatment.

Data collection and analysis

Two review authors assessed trial eligibility and methodological quality. Two review authors extracted the data independently using prepared data extraction forms. Any discrepancies were resolved by discussion and a consensus reached through discussion with all review authors. We assessed methodological quality of the one included trial using the GRADE approach.

Main results

One trial, involving 393 women undergoing either vacuum or forceps deliveries, was included. The trial compared the antibiotic intravenous cefotetan after cord clamping compared with no treatment. This trial reported only two out of the nine outcomes specified in this review. Seven women in the group given no antibiotics had endomyometritis and none in prophylactic antibiotic group, the risk reduction was 93% (risk ratio (RR) 0.07; 95% confidence interval (CI) 0.00 to 1.21; low‐quality evidence). There was no difference in the length of hospital stay between the two groups (mean difference (MD) 0.09 days; 95% CI ‐0.23 to 0.41; low‐quality evidence). Overall, the risk of bias was judged to be unclear. The quality of the evidence using GRADE was low for both endometritis and maternal length of stay.

Authors’ conclusions

One small trial was identified reporting only two outcomes. Evidence from this single trial suggests that antibiotic prophylaxis may lead to little or no difference in endometritis or maternal length of stay. There were no data on any other outcomes to evaluate the impact of antibiotic prophylaxis after operative vaginal delivery. Future research on antibiotic prophylaxis for operative vaginal delivery is needed to conclude whether it is useful for reducing postpartum morbidity.

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

Les preuves issues de cet essai clinique suggèrent qu’une prophylaxie antibiotique pourrait entraîner peu ou pas de différence en ce qui concerne l’endométrite ou la durée du séjour de la mère.

Argument (English):

Evidence from this single trial suggests that antibiotic prophylaxis may lead to little or no difference in endometritis or maternal length of stay.

Argumento (português):

As evidências deste único ensaio sugerem que a profilaxia antibiótica pode levar a pouca ou nenhuma diferença na endometrite ou no tempo de permanência materna.

Mots-clés :

➡ infections ; forceps ; ventouse

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 07 Jan 2018
➡ dernière modification : Bernard Bel — 27 Oct 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)