Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2876

Créée le : 08 Jan 2018
Modifiée le : 08 Jan 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Vécu de l’extraction instrumentale : étude prospective sur une population de 100 patientes primipares à terme sous analgésie péridurale, thèse, université de Rouen

Auteur·e(s) :

Victoria Mulot

Année de publication :

2015

URL(s) :

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01121557

Résumé (français)  :

L’extraction instrumentale est une manoeuvre obstétricale permettant d’extraire l’enfant par les voies naturelles au moyen d’un instrument (ventouse, forceps, spatules). S’imposant fréquemment dans un contexte d’urgence, elle cadre souvent mal avec les attentes parentales vis-à-vis de la naissance, et apparaît particulièrement pourvoyeuse de vécus négatifs de l’accouchement. Nous avons souhaité comprendre quels déterminants (pre, per et post-partum) intervenaient dans le vécu d’un accouchement instrumental.

Dans notre population, 22% des patientes ont accouché par forceps, 72% par ventouse et 6% avec un changement d’instrument. Les patientes ont décrit un vécu négatif de l’extraction instrumentale dans 18% des cas. L’extraction par forceps et le sentiment de peur éprouvé par la patiente sont associés en analyse univariée à un moins bon vécu de l’extraction. En analyse multivariée, les facteurs de risque de vécu négatif sont : la douleur liée au geste, l’impression pour la mère de ne pas garder le contrôle de la situation, la difficulté technique de l’extraction éprouvée par l’obstétricien et les complications néonatales. Les complications maternelles (hémorragies de la délivrance, déchirures périnéales sévères) n’interfèrent pas dans le vécu de l’extraction instrumentale. Les patientes n’ont pas décrit de vécu différent, entre une extraction réalisée par un interne ou un obstétricien-senior. Les informations données aux patientes avant (préparation à la naissance), pendant et après l’accouchement (entretien en suites de couches) n’interviennent pas en faveur d’un meilleur vécu de l’extraction.

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

le forceps et le sentiment de peur sont associés à un moins bon vécu en analyse univarié.
En analyse de facteurs multivariés, la douleur, la perte de contrôle, la difficulté technique du geste, et les complications néonatales sont pourvoyeuses de mauvais vécu.
Ni les complications maternelles, ni les informations (avant, pendant, après) n’impactent le vécu.

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ psychologie ; douleur ; extraction instrumentale ; péridurale ; forceps

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 08 Jan 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)