Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=290

Créée le : 22 Dec 2003
Modifiée le : 28 Mar 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Induction of labour with an unfavourable cervix. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2003 Oct;17(5):777-94.

Auteur·e(s) :

Justus Hofmeyr G.

Année de publication :

2003

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Labour induction is undertaken when the advantages for the mother and/or the baby are considered to outweigh the disadvantages. When the uterine cervix is unfavourable, oxytocin, with or without amniotomy, is frequently ineffective. Vaginal prostaglandin E(2) is most commonly used if it is affordable. Evidence regarding many alternative methods is discussed in this chapter. Of particular interest are misoprostol and extra-amniotic saline infusion. Misoprostol, an orally active prostaglandin E(1) analogue, has been used widely by the vaginal and oral routes for labour induction at or near term. Several recent trials have confirmed that it is highly effective. Overall Caesarean section rates appear to be reduced, despite a relative increase in Caesarean sections for fetal heart rate abnormalities. Concern remains regarding increased rates of uterine hyperstimulation and meconium-stained amniotic fluid, although data on perinatal outcome have been reassuring. Postpartum haemorrhage may be increased following labour induction with misoprostol, and isolated reports of uterine rupture, with or without previous Caesarean section, have appeared. Using small dosages appears to reduce adverse outcomes. Very large trials are needed to evaluate rare adverse outcomes. Extra-amniotic saline infusion is an effective method which appears to reduce the risk of uterine hyperstimulation that occurs with the use of exogenous uterotonics.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Comment déclencher après une rupture spontanée des membranes, sur un col défavorable ? Le déclenchement à l’aide du misoprostol aaugmente le risque d’hémorragies post-partum.

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; déclenchement ; misoprostol (Cytotec) ; gestion active du travail ; amniotomie ; ocytocine (Syntocinon) ; détresse foetale ; dépassement de terme ; hémorragie postpartum

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 22 Dec 2003
➡ dernière modification : Bernard Bel — 28 Mar 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE)
(2) soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation.
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)