Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2907

Créée le : 30 Jan 2018
Modifiée le : 30 Jan 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Vacuum and forceps training in residency: experience and self-reported competency. J Perinatol. 2007

Auteur·e(s) :

Powell J., Gilo N, Foote M, Gil K, Lavin JP.

Année de publication :

2007

URL(s) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17392838
https://doi.org/10.1038/sj.jp.7211734

Résumé (français)  :

Les questionnaires ont été retournés par 238 résidents (20%) de l’étude 1 et de 269 résidents de l’étude 2 (23%, soit 50% de tous les programmes de résidence).
Dans les deux études, les résidents ont déclaré avoir effectué moins de forceps que d’accouchements par ventouse. Presque tous les résidents voulaient apprendre à effectuer les deux types d’extractions, les participants étaient disposés à apprendre à pratiquer les deux, et se sentaient compétents pour effectuer des accouchements par ventouse (étude 1, 94,5%, étude 2, 98,5%); seulement la moitié se sentait compétente pour effectuer des accouchements par forceps (étude 1, 57,6%, étude 2, 55,0%). La majorité des résidents qui se sentaient compétents pour effectuer des accouchements par forceps ont déclaré qu’ils utiliseraient principalement des forceps ou les deux méthodes d’accouchement dans leur pratique (étude 1, 75,8%, étude 2, 64,6%). La majorité des résidents qui ont déclaré qu’ils ne se sentaient pas compétents pour effectuer des accouchements par forceps ont déclaré qu’ils utiliseraient principalement des accouchements par ventouse dans leur pratique (étude 1, 86,1%, étude 2, 84,2%).

CONCLUSION:
La formation actuelle se traduit par une proportion importante de résidents qui ne se sentent pas compétents pour effectuer des accouchements par forceps. La compétence perçue a influé sur les futurs compétences professionnelles de ces médecins.

Abstract (English)  :

OBJECTIVE:
Determine chief residents’ experience with vacuum and forceps deliveries and self-perceived competencies with the procedures.

STUDY DESIGN:
Study 1: A written questionnaire was mailed to all fourth year residents in US RRC approved Ob/Gyn programs. Study 2: The study was replicated using a web-based survey the following year. Data were analyzed with chi (2) and Wilcoxon Signed Rank tests using SPSS.

RESULTS:
Surveys were received from 238 residents (20%) in Study 1 and 269 residents in Study 2 (23%, representing 50% of all residency programs). In both studies, residents reported performing significantly less forceps than vacuum deliveries. Virtually all residents wanted to learn to perform both deliveries, indicated attendings were willing to teach both, and felt competent to perform vacuum deliveries (Study 1, 94.5%; Study 2, 98.5%); only half felt competent to perform forceps deliveries (Study 1, 57.6%; Study 2, 55.0%). The majority of residents who felt competent to perform forceps deliveries reported that they would predominately use forceps or both methods of deliveries in their practice (Study 1, 75.8%; Study 2, 64.6%). The majority of residents who reported that they did not feel competent to perform forceps deliveries reported that they would predominately use vacuum deliveries in their practice (Study 1, 86.1%; Study 2, 84.2%).

CONCLUSION:
Current training results in a substantial portion of residents graduating who do not feel competent to perform forceps deliveries. Perceived competency affected future operative delivery plans.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

les étudiants qui ne se sentent pas compétents préalablement pour utiliser le forceps, emploieront prioritairement la ventouse dans leur pratique future. Ceux qui se sentent compétents pour le forceps le l’utiliseront en priorité ou emploieront les deux méthodes. Le facteur confiance/compétence plus que diagnostic semble donc peser dans l’emploi d’un instrument

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ extraction instrumentale ; forceps ; ventouse

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 30 Jan 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)