Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2912

Créée le : 05 Feb 2018
Modifiée le : 05 Feb 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Stressful events during pregnancy and postpartum depressive symptoms. J Womens Health (Larchmt). 2015 May;24(5):384-93

Auteur·e(s) :

Stone SL, Diop H, Declercq E, Cabral HJ, Fox MP, Wise LA.

Année de publication :

2015

URL(s) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25751609
https://doi.org/10.1089/jwh.2014.4857

Résumé (français)  :

Les femmes qui ont rapporté des facteurs de stress durant la grossesse (et plus spécifiquement celles ayant une source de stress lié au partenaire) ont une prévalence accrue de développer un stress post traumatique en post partum. Ces données devraient amener à faire des dépistages systématiques durant la grossesse et à proposer de l’aide.

Abstract (English)  :

BACKGROUND:
Understanding the influence of perinatal stressors on the prevalence of postpartum depressive symptoms (PDS) and help-seeking for PDS using surveillance data can inform service provision and improve health outcomes.

METHODS:
We used Massachusetts Pregnancy Risk Assessment Monitoring System (MA-PRAMS) 2007-2010 data to evaluate associations between selected perinatal stressors and PDS and with subsequent help-seeking behaviors. We categorized 12 stressors into 4 groups: partner, traumatic, financial, and emotional. We defined PDS as reporting “always“ or “often“ to any depressive symptoms on PRAMS Phase 5, or to a composite score ≥10 on PRAMS Phase 6 depression questions, compared with women reporting “sometimes,“ “rarely“ or “never“ to all depressive symptoms. The median response time to MA-PRAMS survey was 3.2 months (interquartile range, 2.9-4.0 months). We estimated prevalence ratios (PRs) and 95% confidence intervals (95% CIs) using modified Poisson regression models, controlling for socioeconomic status indicators, pregnancy intention and prior mental health visits.

RESULTS:
Among 5,395 participants, 58% reported ≥1 stressor (partner=26%, traumatic=16%, financial=29% and emotional=30%). Reporting of ≥1 stressor was associated with increased prevalence of PDS (PR=1.68, 95% CI: 1.42-1.98). The strongest association was observed for partner stress (PR=1.90, 95% CI: 1.51-2.38). Thirty-eight percent of mothers with PDS sought help. Mothers with partner-related stressors were less likely to seek help, compared with mothers with other grouped stressors.

CONCLUSIONS:
Women who reported perinatal common stressors-particularly partner-related stressors-had an increased prevalence of PDS. These data suggest that women should be routinely screened during pregnancy for a range of stressors and encouraged to seek help for PDS.

Sumário (português)  :

Remarques :

aucun type de recommandation sur la prise en charge lors de l’accouchement

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; psychologie ; traumatismes ; stress post-traumatique

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 05 Feb 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)