Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2926

Créée le : 07 Mar 2018
Modifiée le : 07 Mar 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Définition, fréquence et facteurs de risque principaux de douleur pendant la césarienne. Arsenal peropératoire du traitement de la douleur. Douleur analg. 2016. 29:67–72

Auteur·e(s) :

S. Aknin, L. Bouvet et D. Chassard

Année de publication :

2016

URL(s) :

https://dea.revuesonline.com/articles/lvdea/abs/20…
https://doi.org/10.1007/s11724-016-0460-5

Résumé (français)  :

Un échec d’une anesthésie locorégionale peut apparaître immédiatement ou au décours d’une césarienne. Ces échecs augmentent potentiellement le risque de complications anesthésiques et altèrent le confort de la patiente. Les causes de ces échecs ont été en grande partie identifiées. Aucune société savante n’a défini d’algorithme de prise en charge de la douleur pendant la césarienne à ce jour. Si une nouvelle technique locorégionale n’est pas possible, un traitement de la douleur, voire une anesthésie générale, sont nécessaires. La stratégie de la prise en charge de ces échecs et douleurs dépend essentiellement du degré d’urgence de la césarienne.

Abstract (English)  :

A failure of regional anaesthesia may appear immediately or subsequently during caesarean section. These failures potentially increase the risk of anaesthetic complications and affect the comfort of the patient. The causes of these failures have been largely identified. To date, no scientific society has defined algorithm for management of inadequate epidural block during cesarean section. If a new locoregional technique is not possible, either sedative drugs or a general anaesthetic are needed to blunt pain. The strategy of the management of insufficient analgesia depends mainly on the degree of urgency of caesarean section.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; psychologie ; violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale ; protocoles ; péridurale ; déontologie

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 07 Mar 2018
➡ dernière modification : Bernard Bel — 07 Mar 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)