Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3059 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2963

Créée le : 08 Jul 2018
Modifiée le : 01 Nov 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Once episiotomy, always episiotomy? Archives of Gynecology and Obstetrics (2018) 298:121–124

Auteur·e(s) :

Ayala Zilberman, Eyal Sheiner, Orit Barrett, Batel Hamou, Tali Silberstein2

Année de publication :

2018

URL(s) :

https://link.springer.com/article/10.1007/s00404-0…
https://doi.org/10.1007/s00404-018-4783-8

Résumé (français)  :

Objectif
Étudier l’association entre l’épisiotomie et les dommages périnéaux dans l’accouchement ultérieur.

Design de l’étude
Une étude de cohorte rétrospective a été menée, en comparant les résultats des accouchements uniques de femmes avec et sans épisiotomie dans leur premier accouchement (index). Les accouchements ont eu lieu entre les années 1991-2015 dans un centre médical tertiaire. Les déchirures vaginales traumatiques, les grossesses multiples et les accouchements par césarienne (EC) dans la grossesse indexée ont été exclus de l’analyse. Des modèles de régression logistique multiple ont été utilisés pour contrôler les facteurs de confusion.

Résultats
Au cours de la période d’étude, 43 066 femmes ont satisfait aux critères d’inclusion; parmi elles, 50,4% (n = 21 711) ont eu un accouchement subséquent après épisiotomie et 49,6% (n = 21 355) ont eu un accouchement suivant sans épisiotomie dans la grossesse indexée. Les patientes recevant une épisiotomie dans l’indice de naissance ont des taux plus élevés d’épisiotomie ultérieure (17,5 vs 3,1%, P 0,001, OR 1,9, IC 95%). De plus, les taux des déchirures périnéales du premier et du deuxième degré ainsi que des déchirures périnéales des troisième et quatrième degrés étaient significativement plus élevés chez les patients après épisiotomie (33,6 contre 17,8%; P 0,001 et 0,2 contre 0,1%; P = 0,002 , respectivement). Néanmoins, il n’y avait pas de différence significative entre les groupes au niveau des accouchements CD et instrumentaux. Tout en tenant compte de l’âge maternel, de l’origine ethnique, du poids à la naissance et de l’accouchement sous vide, l’épisiotomie précédente a été considérée comme un facteur de risque indépendant d’épisiotomie récidivante (OR ajusté: 6, IC 95%, 6,2-7,3, P 0,001). Les résultats sont restés significatifs pour le terme (OR ajusté: 6,8; IC 95%: 6,2-7,4; P 0,001), ainsi que les accouchements prématurés (OR ajusté: 4,5; IC 95% 3,3-6,3, P 0,001) dans deux modèles différents.

Conclusion
L’épisiotomie est un facteur de risque indépendant d’épisiotomie récidivante dans l’accouchement suivant.

Abstract (English)  :

Objective
To investigate the association between episiotomy and perineal damage in the subsequent delivery.

Study design
A retrospective cohort study was conducted, comparing outcome of subsequent singleton deliveries of women with and without episiotomy in their first (index) delivery. Deliveries occurred between the years 1991–2015 in a tertiary medical center. Traumatic vaginal tears, multiple pregnancies, and cesarean deliveries (CD) in the index pregnancy were excluded from the analysis. Multiple logistic regression models were used to control for confounders.

Results
During the study period, 43,066 women met the inclusion criteria; of them, 50.4% (n = 21,711) had subsequent delivery after episiotomy and 49.6% (n = 21,355) had subsequent delivery without episiotomy in the index pregnancy. Patients with episiotomy in the index birth higher rates of subsequent episiotomy (17.5 vs. 3.1%; P  0.001; OR 1.9; 95% CI). In addition, the rates of the first and second degree perineal tears as well as the third and fourth degree perineal tears were significantly higher in patients following episiotomy (33.6 vs. 17.8%; P  0.001, and 0.2 vs. 0.1%; P = 0.002, respectively). Nevertheless, there was no significant difference at the rates of CD and instrumental deliveries, between the groups. While adjusting for maternal age, ethnicity, birth weight, and vacuum delivery—the previous episiotomy was noted as an independent risk factor for recurrent episiotomy in the subsequent delivery (adjusted OR 6.7; 95% CI 6.2–7.3, P  0.001). The results remained significant for term (adjusted OR 6.8; 95% CI 6.2–7.4, P  0.001) as well as preterm deliveries (adjusted OR 4.5; 95% CI 3.3–6.3, P  0.001) in two different models.

Conclusion
Episiotomy is an independent risk factor for recurrent episiotomy in the subsequent delivery.

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

L’épisiotomie est un facteur de risque indépendant d’épisiotomie récidivante dans l’accouchement suivant.

Argument (English):

Episiotomy is an independent risk factor for recurrent episiotomy in the subsequent delivery.

Argumento (português):

A episiotomia é um fator de risco independente para episiotomia recorrente no parto subseqüente.

Mots-clés :

➡ médecine factuelle ; protocoles ; violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale ; déchirures ; épisiotomie ; déontologie ; consentement éclairé

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 08 Jul 2018
➡ dernière modification : Bernard Bel — 01 Nov 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)