Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2975

Créée le : 10 Jul 2018
Modifiée le : 10 Jul 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Midwife-led debriefing after operative birth: four to six year follow-up of a randomised trial

Auteur·e(s) :

Rhonda Small Judith Lumley, Liesje Toomey

Année de publication :

2006

URL(s) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC14347…
https://doi.org/10.1186/1741-7015-4-3

Résumé (français)  :

Conclusion

À plus long terme, l’expérience de débriefing n’a eu aucun effet positif ou négatif sur l’état de santé de la mère, en dépit d’un soupçon d’effets indésirables six mois après l’accouchement. Les brèves interventions de débriefing n’ont pas été efficaces pour améliorer les résultats de la santé mentale des femmes après l’accouchement.

Abstract (English)  :

Background

There is little evidence that single-session debriefing is effective in reducing adverse mental health outcomes after trauma. Few trials have included long-term follow-up, but two also suggest possible negative effects of debriefing. We aimed to assess longer-term maternal health outcomes in a trial of midwife-led debriefing following an operative birth, given that findings at six months could not rule out a possible adverse effect of debriefing.

Methods

Four to six years after participating in a midwife-led trial of debriefing following an operative birth, 1039/1041 women were mailed a questionnaire containing the Edinburgh Postnatal Depression Scale (EPDS) and the SF-36 health status measure.

Results

Responses were obtained from 534 women (51.4%). Responders from the two trial groups remained comparable 4–6 years postpartum. No significant differences on maternal health outcomes were found between the trial groups.

Conclusion

In the longer term, maternal health status was neither positively nor adversely affected by the experience of debriefing, despite a hint of adverse effects at six months postpartum. Short debriefing interventions have not proven effective in improving mental health outcomes for women following childbirth.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; traumatismes ; stress post-traumatique ; debriefing

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 10 Jul 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)