Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2978

Créée le : 12 Jul 2018
Modifiée le : 25 Jul 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Epidurals for pain relief in labour. 2018 Cochrane

Auteur·e(s) :

Anim-Somuah M, Smyth RMD, Cyna AM, Cuthbert A

Année de publication :

2018

URL(s) :

http://www.cochrane.org/CD000331/PREG_epidurals-pa…

Résumé (français)  :

Des preuves de faible qualité montrent que l’analgésie péridurale peut être plus efficace pour réduire la douleur pendant le travail et augmenter la satisfaction maternelle à l’égard du soulagement de la douleur que les méthodes non épidurales. Bien que les femmes ayant une analgésie péridurale aient eu un risque augmenté d’extraction instrumentale, une analyse post hoc a montré que cet effet n’est pas observé dans les études récentes (après 2005), ce qui suggère que les approches modernes de l’analgésie péridurale au travail n’affectent plus cet effet. résultat. L’analgésie péridurale n’a eu aucun impact sur le risque de césarienne ou de mal de dos à long terme et n’a pas semblé avoir un effet immédiat sur le statut néonatal tel que déterminé par les scores Apgar ou les admissions en soins intensifs néonatals. Des recherches plus approfondies pourraient être utiles pour évaluer les effets indésirables rares mais potentiellement graves de l’analgésie péridurale et de l’analgésie non péridurale chez les femmes au travail et les résultats néonatals à long terme.

Abstract (English)  :

Low-quality evidence shows that epidural analgesia may be more effective in reducing pain during labour and increasing maternal satisfaction with pain relief than non-epidural methods. Although overall there appears to be an increase in assisted vaginal birth when women have epidural analgesia, a post hoc subgroup analysis showed this effect is not seen in recent studies (after 2005), suggesting that modern approaches to epidural analgesia in labour do not affect this outcome. Epidural analgesia had no impact on the risk of caesarean section or long-term backache, and did not appear to have an immediate effect on neonatal status as determined by Apgar scores or in admissions to neonatal intensive care. Further research may be helpful to evaluate rare but potentially severe adverse effects of epidural analgesia and non-epidural analgesia on women in labour and long-term neonatal outcomes.

Sumário (português)  :

Evidências de baixa qualidade mostram que a analgesia peridural pode ser mais eficaz na redução da dor durante o trabalho de parto e aumentar a satisfação materna com o alívio da dor do que os métodos não-epidurais. Embora no geral pareça haver um aumento no parto vaginal assistido quando as mulheres têm analgesia epidural, uma análise post hoc de subgrupo mostrou que esse efeito não é visto em estudos recentes (após 2005), sugerindo que as abordagens modernas à analgesia peridural no trabalho de parto não afetam resultado. A analgesia peridural não teve impacto no risco de cesárea ou de dor nas costas a longo prazo, e não pareceu ter um efeito imediato sobre o estado neonatal, conforme determinado pelos escores de Apgar ou nas internações em terapia intensiva neonatal. Outras pesquisas podem ser úteis para avaliar os efeitos adversos raros, mas potencialmente graves, da analgesia peridural e da analgesia não epidural em mulheres em trabalho de parto e nos resultados neonatais a longo prazo.

Remarques :

Argument (français) :

Des preuves de faible qualité montrent que l’analgésie péridurale peut être plus efficace pour réduire la douleur pendant le travail et augmenter la satisfaction maternelle à l’égard du soulagement de la douleur que les méthodes non épidurales.

Argument (English):

Low-quality evidence shows that epidural analgesia may be more effective in reducing pain during labour and increasing maternal satisfaction with pain relief than non-epidural methods.

Argumento (português):

Evidências de baixa qualidade mostram que a analgesia peridural pode ser mais eficaz na redução da dor durante o trabalho de parto e aumentar a satisfação materna com o alívio da dor do que os métodos não-epidurais.

Mots-clés :

➡ césarienne ; douleur ; extraction instrumentale ; forceps ; ventouse

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 12 Jul 2018
➡ dernière modification : Bernard Bel — 25 Jul 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
12 Jul 2018 13:31[FR] nécessite de revoir les taux d’extractions car il serait surprenant qu’ils aient diminués dans les faits...
Alison Passieux
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)