Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3032 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=2998

Créée le : 20 Aug 2018
Modifiée le : 27 Oct 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Fundal pressure during the second stage of labor in a tertiary obstetric center: a prospective analysis. J Obstet Gynaecol Res. 2014

Auteur·e(s) :

Moiety FM, Azzam AZ

Année de publication :

2014

URL(s) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24428496
https://doi.org/10.1111/jog.12284

Résumé (français)  :

OBJECTIF : déterminer si la pression utérine devrait jouer un rôle dans la gestion du deuxième stade du travail et déterminer sa prévalence, ses avantages et ses conséquences défavorables pour la mère et le fœtus.

METHODES :
Il s’agissait d’une étude d’observation prospective réalisée dans un hôpital d’obstétrique d’enseignement et de recherche tertiaire. Au total, 8097 femmes ayant accouché entre 37 et 42 semaines de grossesse et présentant une présentation céphalique unique ont été inscrites. Les sujets ont été divisés en deux groupes: le groupe de pression du fond (n = 1974 femmes) et le groupe témoin (n = 6123 femmes). Le critère de jugement principal était la durée de la deuxième étape. Les critères de jugement secondaires étaient les résultats maternels (immédiats ou différés) et néonataux.

RÉSULTATS :
La prévalence de l’expression abdominale dans notre centre était de 24,38%. La manœuvre de l’expression abdominale a considérablement raccourci la durée de la deuxième étape chez les femmes primipares, augmenté le risque de lacération périnéale grave et d’admission dans une unité de soins intensifs néonatals par rapport au groupe non fondamental. Les retards dans les résultats maternels ont montré une augmentation significative de la dyspareunie et de l’incontinence urinaire de stress dans le groupe de de l’expression abdominale.

CONCLUSION :
Bien que la manoeuvre de l’expression abdominale raccourcisse la durée du second stade du travail chez les femmes primipares, elle ne doit pas être utilisée sauf indication contraire et selon des directives strictes en raison de ses conséquences néfastes pour la mère et le fœtus.

Abstract (English)  :

AIM : To ascertain whether uterine fundal pressure should have a role in the management of the second stage of labor and to determine its prevalence, benefits and adverse maternal-fetal outcomes.

METHODS:
This was a prospective observational study set in a tertiary teaching and research obstetric hospital. A total of 8097 women in labor between 37 and 42 gestational weeks with a singleton cephalic presentation were enrolled. Subjects were subdivided into two groups: fundal pressure group (n=1974 women) and control group (n=6123 women). The primary outcome measure was the duration of the second stage. The secondary outcome measures were maternal outcomes (immediate or delayed) and neonatal outcomes.

RESULTS:
The prevalence of fundal pressure in our center was 24.38%. Fundal pressure maneuver significantly shortened the duration of the second stage among primiparous women, increased the risk of severe perineal laceration and admission to neonatal intensive care unit in comparison to the non-fundal group. Delayed maternal outcomes showed significant increase in dyspareunia and de novo stress urinary incontinence in the fundal pressure group.

CONCLUSION:
Although fundal pressure maneuver shortens the duration of the second stage of labor among primiparous women, it should not be used except when indicated, and under strict guidelines owing to its adverse maternal and fetal outcomes.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Bien que la manœuvre de l’expression abdominale raccourcisse la durée du second stade du travail chez les femmes primipares, elle ne doit pas être utilisée sauf indication contraire et selon des directives strictes en raison de ses conséquences néfastes pour la mère et le fœtus.

Argument (English):

Although fundal pressure maneuver shortens the duration of the second stage of labor among primiparous women, it should not be used except when indicated, and under strict guidelines owing to its adverse maternal and fetal outcomes.

Argumento (português):

Embora a manobra de expressão abdominal encurte a duração do segundo estágio do trabalho de parto em mulheres primíparas, ela não deve ser usada a menos que especificado de outra forma e de acordo com diretrizes rígidas devido às suas consequências adversas para a mãe e o feto.

Mots-clés :

➡ expression abdominale

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 20 Aug 2018
➡ dernière modification : Bernard Bel — 27 Oct 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)